Home / Games / Test express de « Lego Brawls » sur PS4

Test express de « Lego Brawls » sur PS4

Disponible depuis 2019 sur les mobiles « Lego Brawls » joue les prolongations avec sa récente sortie sur r PC, PS4, PS5, Xbox One et Xbox Series.

Déjà largement représentée sur consoles et PC avec divers titres développés par Traveller’s Tales, la franchise LEGO passe cette fois entre les mains Red Games, un studio spécialisé dans le développement de jeux pour mobiles.

Mais Red Games s’aventure maintenant sur PC et consoles avec ce titre qui se rapproche fortement du jeu de baston Smash Bros, qui vient de sortir en free-to-play son excellent Multiversus qui compte sur plus de 2 millions aficionados inscrits. Attention, pas de free-to-play pour Lego Brawls, puisque le titre est vendu pour CHF 40.-.

Oui, c’est bien d’un jeu de baston auquel nous avons à faire ici et en multijoueur uniquement. Après un court tuto, sans aucune possibilité de s’entraîner, vous plonger dans l’un des deux modes du titre.

Le premier, le mode Party, donne la possibilité de jouer à plusieurs en mode local ou en ligne (4 contre 4) avec vos amis alors que le second, le mode classique, après avoir choisi votre personnage et l’univers thématique, décide aléatoirement de vos ennemis.

La première belle surprise réside dans le nombre considérable de persos LEGO à votre disposition. Le titre en propose plus de 200 jouables, de quoi ravir nos têtes blondes puisque c’est avant tout à eux que LEGO Brawls s’adresse. Mais vous pouvez aussi créer de toutes pièces votre héros. Donnez-lui la coupe de cheveux, le visage, les habits, les armes que vous désirez avant de vous lancer dans le combat. Notons que ces persos se débloquent facilement dans le jeu, ainsi que des éléments cosmétiques, relatifs à l’univers thématique choisit qui vous permettront de customiser encore plus votre héros.

La seconde belle surprise se situe dans les nombreux univers thématiques de LEGO que sont ceux de Jurassic World, du western, du Ninjago, j’en passe et des meilleurs. Si les graphismes manquent de détails, les arènes de jeu demeurent attrayantes et font la force du titre.

Malheureusement, au niveau du gameplay, sans être mauvais, ce dernier est relativement banal. Ici, justement, la customisation de votre personnage n’apporte pas grand chose de plus dans le jeu. Que vous possédiez une pétoire, une arme blanche, ceux-ci provoquent exactement les mêmes dégâts à vos ennemis relayant la courbe d’apprentissage aux oubliettes. De plus, vos mouvements sont limités à sauter, glisser et donner des coups. Le titre ne propose aucun combo et les coups que vous donnez à vos ennemis ne varient jamais, pire encore, la caméra s’y perd souvent et on ne sait même plus ce qu’on fait et pourquoi on le fait. On presse comme des sauvages un bouton pour l’attaque, deux pour une attaque spéciale, mais le fun n’y est malheureusement pas. C’est trop répétitif et brouillon, et cela, même pour des enfants. Certes, certains bonus récupérés sur les différentes cartes débloquent certaines capacités de votre héros comme la possibilité de monter à cheval pour attaquer les bases ennemies ou encore rouler à moto. Mais cela ne suffit pas à rehausser le gameplay qui n’évolue pas au fil du jeu. C’est dommage, car le titre avait un fort potentiel.

On peut finalement dire que LEGO Brawls rend un bel hommage aux briques LEGO grâce aux nombreux personnages jouables de la franchise et ces univers thématiques intéressants, mais se prend les pieds dans le tapis avec un gameplay beaucoup trop simpliste. 

Testé sur le téléviseur TCL 65C835

Note : 2.5 / 5

A propos Claude Talaber

Voir aussi...

Elden Ring, son réalisateur veut garder la tête froide

Déjà distingué par les joueurs et la presse, Elden Ring vient d’obtenir deux nouveaux prix le consacrant …

Quantum Summit 2022, ce qu’il faut en retenir

L’édition 2022 du Quantum Summit a permis à IBM d’annoncer des avancées importantes dans le …

The Last of Us: nouvelle bande-annonce pour la série

La série The Last of Us se dévoile un peu plus via une nouvelle bande-annonce. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *