Home / Non classé / Rétrospective : SWISS FANTASY SHOW – Morges – 29 & 30 septembre 2012

Rétrospective : SWISS FANTASY SHOW – Morges – 29 & 30 septembre 2012

Petits et grands enfants s’étaient donnés rendez-vous à Morges en cette fin septembre pour assister à l’une des premières convention Suisse Romande basée sur la Science Fiction.

[tab:Présentation]1

Il faut dire que l’affiche proposée était des plus alléchantes. Huit boutiques spécialisées, une douzaine de clubs et associations, des artistes en démonstration et des acteurs en dédicace, tous les ingrédients semblaient réuni pour faire de ce weekend un moment inoubliable.

swissfantasyshow-img_7943

A peine arrivé, un constat s’impose, il va y avoir du monde, plus de 4’000 personnes en deux jours, le succès populaire de cette première édition est un fait. Il faut dire qu’on s’est retrouvé plongé dans une galaxie très très lointaine le temps de cette convention. Les marchands avaient sortis leurs plus belles statuettes des héros de Marvel et autres films fantastique et il n’était pas rare de devoir pousser un Stromtrooper pour pouvoir accéder à un stand. En effet, un grand nombre de personnes avaient joués le jeu du déguisement et les chasseurs de prime et autres princesse Amidala côtoyaient joyeusement les fans de mangas déguisés en leurs héros préférés. Si les enfants avaient les yeux grands ouvert de se promener dans les stands à côtés des Ghostbusters ou d’un capitaine Jack Sparrow plus vrai que nature, les adultes n’étaient pas en reste et prenaient malin plaisir à rappeler à leurs chers têtes blondes qu’eux avaient vu les films originaux à leur sortie et qu’un tel était un Sith et que l’autre était un Padawan.

Trois acteurs étaient présents pour des dédicaces, Ernie Hudson jouant dans Ghostbusters, Jeremy Bulloch (Boba Fett) et Dark Vador en la personne de Dave Prowse. Ceux-ci se sont prêté à l’exercice de bon cœur ainsi qu’à une petite cession photo avec leurs fans. Ces services étaient payants, ce qui est une pratique tout à fait courante dans ce genre de convention mais qui a parfois un peu surpris les nouveaux venus.

Des artistes étaient également de la partie. Qu’ils soient sculpteurs ou peintres, ceux-ci ont attirés les regards tant leur travail était soigné. Que ce soit un buste d’un Terminator, un Alien grandeur nature criant de vérité ou des toiles faites par ordinateurs des plus belles scènes de Star Wars, on découvre une véritable passion pour la Science Fiction au travers de chacune de ces œuvres. L’exposition de Benjamin Carré et le diorama géant de l’attaque de l’Etoile Noire par la chasse rebelle présenté par artmoviefan.net en sont de très bons exemples.

swissfantasyshow-img_7819

Les commerçants ne sont d’ailleurs pas en reste, à l’image de John qui tient un magasin spécialisé dans les actions-figures à Genève nous confiant qu’avant d’être un commerçant au sens propre du terme, il est avant tout un passionné et un collectionneur. C’est d’ailleurs là ou cette convention prend toute son ampleur car on sent réellement un engouement commun à tous les participants que ce soit au niveau des visiteurs, des organisateurs et des commerçants.

Un quizz cinéma et un concours de Cosplay plus tard, il est déjà l’heure pour les organisateurs d’enlever leurs costumes et aux visiteurs d’aller mettre en valeur dans leurs vitrines les derniers goodies achetés. Le succès de cet évènement a en tout cas démontré qu’adultes et enfants ont encore besoin de rêver parfois et n’ont pas peur de se laisser embarquer dans des mondes différents loin des tracasseries de la vie quotidienne. May The Force be With You.

Indy

[tab:Interview de Vincent Brügger, organisateur]

interview_vincent-brugger-img_7853

Interview de Vincent Brügger, organisateur

Tu es un grand fan et collectionneur de Star Wars, quand est-ce que cette passion a commencé ?

–       Quand les épisodes re-édité sont sortis en 1997. Il y a eu plein de jouets qui sont sortis à cette époque et c’est là où j’ai commencé la collection. Environ deux ans après j’ai commencé à acheter de plus jolies pièces comme les bustes, les statues.

Pour parler de la convention, qu’est-ce qui t’as poussé à faire cette convention.

–       On va régulièrement dans des conventions un peu partout en Europe et en voyant qu’elles cartonnent à chaque fois, on s’est dit qu’il fallait en créer une pour la Suisse. Il y a eu une première convention que l’on avait organisé à Fribourg dans le cadre de la foire de Fribourg qui avait bien marché, alors avec un autre club on s’est dit qu’on allait organiser une convention réellement à nous.

Il y a combien de clubs de SF en Suisse Romande ?

–       Personnellement je fais partie de deux clubs. Un premier qui est une association et un autre qui est un forum. Celui qui organise la convention en fait c’est un forum sur internet, swisscollectors.ch, et on a dû créer une association de ceci pour pouvoir créer l’évènement d’aujourd’hui. Après il y a une quinzaine de clubs qui sont représentés dans la convention, pas mal de clubs étrangers. En Suisse il y en a trois, swisscollectors donc, le X-wing qui est un club que j’avais créé et la 501ème Suisse, qui est le fan club officiel de Star Wars.

Tu participes à combien de convention par année ?

–       Par année j’en fais 5 ou 6.

Il y a donc 6 conventions de Science-Fiction en Europe par année ?

–       Il y en a même plus, il faut que je me limite

Comment tu es arrivé à avoir des acteurs comme Dave Prowse à cette convention ?

–       En me déplaçant un peu partout en Europe dans les conventions, à force j’ai pris pas mal de contact, et avec l’aide d’un copain qui a une agence d’acteurs. C’est pas évident malgré tout de les faire venir.

Et en ta baladant un peu dans la convention, est-ce que tu as déjà vu une pièce qui va venir s’ajouter à ta collection ?

–       Alors oui, je l’ai déjà réservée d’ailleurs, ce n’est pas du Star Wars mais plutôt une pièce du Pirate des Caraïbes.

Indy

[tab:Interview de Jean-Philippe Reuchet, sculpteur]

interview_reuchet_img_7880

Interview de Jean-Philippe Reuchet, sculpteur

C’est ton travail la sculpture de personnage de Science-Fiction ?

–       Oui pour le moment. Le fantastique, la science-fiction, l’horreur également. Bon à la base je suis surtout un fan de ciné mais j’aime bien tout cet univers.

On arrive à vivre de ceci en France, tu as des clients dans le cinéma ?

–       Oui on arrive à en vivre, mais non je ne travail pas pour le cinéma. J’aurais eu la possibilité car j’ai rencontré des gens il y a un moment, mais en France tout se passe sur Paris et je n’ai pas trop envie de vivre là-bas. Là c’est plutôt pour les collectionneurs.

C’est ta première convention ?

–       Oui, j’ai déjà fait des expositions, mais pas des conventions.

Tu exposes entre autre un superbe buste de Terminator. Combien de temps cela t’a pris pour le faire pour se donner une idée.

–       Je me suis mis à faire des bustes il y a trois ans environs. Le Terminator il m’a pris trois mois à faire. Après c’est toujours difficile d’estimer le temps exact.

Tu en as fait beaucoup de ce style ?

–       Oui j’en ai fais pas mal, mais je ne les vendais pas. C’était plus pour les montrer. Je faisais des masques en latex également. De ce style je dois en avoir 5 et j’ai quelques commandes en cours.

Indy

[tab:Interview de Sébastien (Jack Sparrow)]

Interview de Sébastien (Jack Sparrow)

Pourquoi ce déguisement de Jack Sparrow ?

–       Pourquoi ? C’est dans mon sang c’est comme ça depuis plusieurs années. C’est lui qui m’a trouvé en fait. Je suis parti 4 années en Amérique Latine avec ce costume, le but était d’arriver pour Pirates Des Caraïbes 4 aux Etats-Unis en gagnant ma vie en Jack.

Tu as pu le rencontrer ?

–       J’ai presque pu le rencontrer mais on m’a pas laisser entre à Disney, trop proche du personnage peut-être.

Superbe voyage malgré tout ?

–       Oui j’ai été aux Caraïbes et plein d’autres endroits.

Allez sérieusement maintenant, tu as vraiment fait tout ceci ?

–       Oui je t’assures, tu peux aller voir mes vidéos sur internet, cherche jackmeetsjack.

Tu vas pas me dire que tu te balades comme ça dans la rue ?

–       Si. Bon évidemment pas habillé comme aujourd’hui, là c’est la tenue de gala, mais autrement oui.

C’est toi qui a fait ce costume, combien de temps cela t’a pris ?

–       Oui c’est moi. Pour le temps, c’est 4 ans de voyages.

Indy

[tab:Images & vidéo] [nggallery id=414] [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=-YgsjnRunww[/youtube]

A propos rivera

Voir aussi...

Avis – The Dark Pictures : Devil In Me

Après s’être illustré ces dernières années dans le monde du jeu vidéo horrifique, Supermassive Games …

eFootball : KONAMI annonce un nouveau tournoi esport italien

La « Coppa eFootball Italia » est un nouveau projet esport pour KONAMI et le secteur de …

War Robots: Frontiers est disponible en accès anticipé

Ce nouvel épisode de la série populaire War Robots est développé exclusivement pour PC et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *