Home / Techno / écrans / Avis sur le moniteur Huawei MateView SE

Avis sur le moniteur Huawei MateView SE

Déjà bien implantée sur le marché des moniteurs avec sa gamme MateView et MateView GT, la marque chinoise Huawei l’agrandit avec l’arrivée sur le marché européen du Huawei MateView SE, un moniteur d’entrée de gamme LCD IPS de 23,8 pouces avec une définition Full HD 1920 x 1080 pixels proposé à moins de CHF 200.-.

Présenté lors de la conférence de presse Huawei le 29 juin dernier à Berlin, le MateView SE se décline en deux modèles : la version CAA au prix de vente conseillé de CHF 169 et de la version CBA avec montage mural VESA et rotation verticale au prix de vente conseillé de CHF 189.-.

En mode paysage ou portrait ?

Conçu avant tout pour les télétravailleurs et les étudiants, le MateView SE est livré avec un support robuste et multi-réglable. Ce dernier offre de nombreuses possibilités de réglages (réglage à la verticale de 0 à 90 degrés, le réglage de la hauteur et l’angle d’inclinaison, ainsi que pour le modèle supérieur, le montage mural VESA) pour optimiser votre travail, mais surtout le confort de vos yeux et de votre dos. Outre ces nombreux réglages, ici, la bonne idée réside dans la possibilité de poser la MateView SE soit à l’horizontale, en mode paysage, comme nous avons l’habitude de le faire, soit, à la verticale, en portrait avec le mode Ebook. Avec ce mode, le MateView SE réduit la température des couleurs pour améliorer la lecture. Selon l’usage de l’utilisateur, cette possibilité est salvatrice. Notons qu’il est possible de connecter deux écrans, ou plus, pour profiter des deux orientations, idéal pour un graphiste par exemple.

Un design minimaliste !

Le MateView SE est un LCD IPS de23,8 pouces avec une définition Full HD 1920 x 1080 pixels qui reprend le design minimaliste de la gamme. Avec un cadre étroit offrant un ratio écran/corps élevé de 92 %, le moniteur permet un champ de vision plus large. Bombé à l’arrière, mais relativement fin et léger sur sa façade, les finitions ne souffrent d’aucun défaut. Ici, l’absence de boutons attire immédiatement l’œil. En lieu et place des traditionnels boutons que nous retrouvons sur nos écrans, Huawei a opté pour un seul et unique bouton directionnel (5 directions) situé en dessous de l’écran au milieu. Complété par un menu OSD très réactif, vos réglages (mode image, affichage, source d’entrée, assistant de jeu, raccourcis et paramètre) se font en toute quiétude, même dans l’obscurité. Vous y trouverez suffisamment d’options pour trouver le réglage qui vous convient le mieux. 

Des couleurs vives avec l’espace colorimétrique P3.

Avec un taux de rafraîchissement à 75 Hz, le MateView S3 fait mieux que la concurrence qui propose du 60 Hz. Un effet d’affichage plus fluide certes, mais attention, l’écran n’est pas conçu pour les joueurs, même si un mode jeu est présent (qui consomme plus d’énergie) qui s’orienteront vers la gamme MateView GT et ses taux de rafraîchissement passant du simple au double.
Là où le MateView SE fait fort, c’est en proposant un mode image colorimétrique P3 (DCI-P3) 90% pour couvrir la gamme de couleurs du cinéma. Le Digital Cinema Initiatives (DCI) est porté par une association de sociétés de production cinématographique importantes qui regroupe  Warner Bros, Metro-Goldwyn-Mayer, Twentieth Century Fox Film, Universal Studios et SONY Pictures Entertainment. Ce standard, qui consomme le moins d’énergie, se démocratise sur nos moniteurs, smartphones et autres supports pour répondre à la nouvelle consommation des clients qui délaissent de plus en plus les salles obscures pour consommer des films sur les plates-formes de streaming comme Netflix par exemple. Utilisé sur les appareils d’Apple, Sony et maintenant Huawei, ce nouveau standard offre ici des images flamboyantes et va s’imposer, en remplacement du sRGB, comme le nouveau standard en matière de périphériques, de sites Web et de logiciels. Notons que ce modèle ne délaisse évidemment pas le standard sRGB dont il couvre 100 % de l’espace colorimétrique et HDR.

Le MateView SE possède également plusieurs certifications surtout utiles pour le mode Ebook. La TÜV Rheinland Low Blue Light confirme la faible émission de lumière bleue. La certification Flicker Free réduit les scintillements de l’écran. Ses deux certifications offrent une protection complète et efficace pour vos yeux lors d’une longue utilisation et se voient complétées par la certification SGS Low Visual Fatigue qui répond, conjointement avec l’Institut national chinois de normalisation (CNIS), aux demandes du marché et aux préoccupations des consommateurs concernant la fatigue visuelle lors de l’utilisation d’appareils électroniques.

Facile et rapide à installer dès sa sortie du carton, le MateView SE prend en charge les connexions DisplayPort et HDMI (câble inclut dans la box) les plus courantes et améliore la capacité de transfert d’image. Attention, pas de connexion USB ici. Ce concept plug-in permet de rapidement débrancher un appareil du moniteur pour en brancher un autre (ordinateur de bureau, laptop, lecteur Blu-ray). Très pratique ! Par contre, on peut regretter que la longueur du câble d’alimentation soit trop courte et nous pousse à passer par une rallonge.

Le Huawei MateView GE offre un rapport qualité-prix exceptionnel pour un moniteur d’entrée de gamme et une expérience conviviale. Même après de heures de travail dessus, la fatigue oculaire est bel et bien préservée. Il reste toutefois un élément important que nous ne pouvons pas tester à ce jour : sa durée de vie. 

Note : 4/5

A propos Claude Talaber

Voir aussi...

KONAMI annonce un partenariat avec la Fédération française de football

Le partenariat comprendra de nombreux droits commerciaux, d’image et d’activation et voit KONAMI devenir le …

Blade & Soul : l’Aube des Ténèbres est disponible

Cette mise à jour gratuite annonce notamment le retour de la Grotte des Champiguivres Gelés, …

Unfold Your World : Samsung élargit son offre mobile avec cinq nouveaux produits

Samsung a dévoilé aujourd’hui ses dernières innovations lors du Galaxy Unpacked sous le slogan « …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code