Home / Games / Avis – Back 4 Blood ou Left 4 Dead 3

Avis – Back 4 Blood ou Left 4 Dead 3

Cela fait maintenant 12 longues années que l’incontournable Left 4 Dead 2 est sorti et depuis le studio dernière cette franchise acclamé par la critique avait plus ou moins disparu de la circulation, et c’est sans compter sur l’échec critique d’Evolve qui n’a jamais réussi à convaincre la communauté. Aujourd’hui Turtle Rock Studios renaît de ses cendres et retourne à ses premiers amours, ou plutôt à son véritable succès vidéoludique, et propose de reprendre les armes dans ce que nous pouvons sans trop de mal considérer comme étant la suite spirituelle de Left 4 Dead.

Pour ceux qui ne connaissent pas ou qui n’ont jamais eu la chance de mettre les mains sur Left 4 Dead, il faut savoir que cette franchise est une jeu de tir à la première personne coopératif, mettant en scène un groupe de 4 joueurs au milieu d’un monde dévasté par des zombies et autres créatures venu tout droit de l’imagination tordu des développeurs. Le but? Survivre. Ce qui faisait la force de cette franchise était bien entendu le plaisir et les sensations procurées en équipe, que ce soit lors des missions de campagne ou dans le monde jcj dans lequel 8 joueurs, 4 survivants et 4 zombies devaient grâce à la synergie de groupe réussir à dominer le camp adverse.

On reprend les mêmes et on recommence… enfin presque.

C’est sur cette base, sans pour autant parler de copier/coller, mais presque, que le studio Turtle Rock propose aujourd’hui de parcourir Back 4 Blood. De ce fait, on retrouve quasiment les mêmes mécaniques de base, avec une historique qui ne sert une nouvelle fois que de toile de fond, bien qu’elle soit un peu plus travaillée avec quelques cinématiques bien venu histoire de faire progresser l’ensemble pour donner l’illusion au joueur d’avoir une finalité. Mais ne tournons pas autour du pot, l’histoire reste un prétexte pour donner un sens et au final on y prête presque pas attention et ce même pour les 8 protagonistes ( dont 4 à débloquer au fils de la campagne) qu’on y incarne lors de nos missions. On se retrouve donc embarqué dans un petit groupe de vétérans appelé les Nettoyeurs rassemblé à Fort Hope, dernier rempart de l’humanité, pour essayer de repousser et de reconquérir le monde.

C’est bien dommage du coup, on aurait aimé s’attacher ou plus s’immerger dans le monde ne serait-ce qu’en donnant une identité propre et travaillé au différents personnages, bien qu’en jeu certains ne sont pas avares de paroles et donnent un certain ton lors des affrontements.

La campagne en elle-même se compose en 4 actes, divisée en plusieurs missions pour un total de 33 parcours, mêlant divers objectifs, principaux et secondaires, bien qu’au final le but est de partir d’un point A pour rejoindre un point B tout en se créant un passage au travers des divers hordes de zombies, de zombies spéciaux et divers boss ayant chacuns leur propre attaques et caractéristiques. L’ensemble est addictif, et dynamique, les sensations en jeu se font ressentir dès les premiers échanges d’hémoglobine, et les missions s’enchaînent avec une bonne dose de stress et de pression, puisque le jeu ne vous laissera aucun répit. Que les fans se rassurent, tous les ingrédients des premiers L4D sont bien présents pour passer des heures entre potes. Bref, le studio retrouve son savoir-faire et offre en quelque sorte une mise à jour 2.0 à son titre.

Comptez une grosse dizaine d’heures pour boucler l’ensemble. bien entendu tout dépend de votre approche et de la difficulté choisie en début de partie. Car oui Back 4 Blood propose 3 niveaux de difficulté, recrue, vétéran et cauchemar. Si le premier permet de se familiariser avec les bases du jeu, il est vivement conseillé de passer par la partie coopérative pour vous avancer dès la difficulté vétéran et ce pour deux raisons. La première est que l’IA en solo est complètement fumé et devient rapidement pénible, la seconde raison est que le titre propose un réel challenge et ce dès la difficulté vétéran, ce qui demande de passer par la construction d’un groupe et d’apposer un rôle à chacun. C’est à partir de là que Back 4 Blood dévoile tout son potentiel avec des mécaniques qui peuvent paraître simples et déroutantes de premier abord mais très importantes si vous voulez réussir dans votre avancée. 

B4B est donc un jeu en coopération, qui mise énormément sur la rejouabilité des missions avec une partie JCE (campagne) et JCJ (nué) et c’est là que réside toute sa force. Chaque équipe se compose de 4 protagonistes à choisir parmi les 8 proposés au lancement. Chaque protagonistes ont leurs propres avantages et armes secondaires, faisant de la composition de l’équipe une considération personnelle et stratégique très importante avant de se lancer dans l’aventure. De plus, il est possible et plus que conseillé de personnaliser son personnage. Il est donc possible d’acheter divers armes (armes de poing, fusils d’assaut, pompe ou des armes de corps à corps), des améliorations d’équipe, des objets utilitaires et des objets de guérison mais également des boîtes à outils a utilisées pour ouvrir des portes spécialement marquées dans le jeu qui peuvent contenir des objets de valeur et des armes.

Mais le plus important, et c’est là que B4B se détache un peu de L4D, réside dans la construction de votre deck. Au fur et à mesure de votre progression dans la campagne, vous gagnerez des points de ravitaillement qui peuvent être dépensés pour acheter de nouvelles cartes via les lignes de ravitaillement. Chaque carte apporte un avantage en combat comme par exemple, gagner en rapidité de rechargement, plus de vie, plus de résistance, aide aux soins etc… Il est donc crucial lors de la création de votre deck d’y porter une grande attention puisque la première carte de votre deck est automatiquement activée, alors choisissez là avec soin. L’ordre de votre deck est également important et les cartes sont sélectionnées de manière séquentielle au cours de votre partie, et à chaque niveau vous pouvez en activer de nouvelles. Pensez donc à bien réfléchir en coordination avec votre groupe pour la mise en place de vos cartes en fonction du rôle (soin, dps, soutien) lors de vos parties en particulier dans les difficultés hautes. Bien entendu un deck prédéfini est mis en place pour ceux qui ne souhaitent pas se prendre la tête mais ne sera jamais optimisé. Sur le papier cette mécaniques est plaisante, par contre une fois en jeu, cela devient plus un casse tête qu’autre chose et demande beaucoup de temps pour bien s’optimiser sachant qu’il existe une multitude de carte qui au final peuvent se ressembler et embrouiller ceux qui veulent juste faire une partie rapide entre pote pour s’amuser. 

Si la campagne de Back 4 Blood est une composante très réussi en reprenant ce qui à fait sa réussite de l’époque, la partie JCJ ou nué est malheureusement en retrait et laissera en particulier les premiers joueurs de marbre face aux choix pris par le studio. Dans ce mode 8 joueurs doivent s’affronter, 4 nettoyeurs et 4 infectés spéciaux à choisir parmi tous les zombies disponibles et vu dans la campagne. Le but ici est de jouer en groupe pour prendre le dessus sur l’équipe adverse sur de petites cartes définies. De ce fait, le premier reproche qu’il est possible de faire est qu’il ne s’applique pas au mode campagne comme c’était le cas dans L4D, l’un de ses gros points fort ceci dit. Autre reproche est le manque d’un tutoriel pour appréhender les mécaniques des zombies. Au final on se retrouve sur des cartes trop petites pour exploiter à fond le potentiel des infectés qui pour certains sont beaucoup trop lent, ce qui rend les affrontements beaucoup trop brouillon, mal équilibré par moment et surtout trop rapide. En l’état le mode versus reste trop classique et simple et est comparable à une partie de Call Of avec d’un côté les infestés et de l’autre les nettoyeurs. Espérons que les développeurs feront rapidement une mise à jour.

Que dire de ce Back 4 Blood, mis à part son mode JCJ (nué) qui est à l’heure de l’écriture de ce test risque de ne pas faire mouche auprès de la communauté, est une réussite dans son ensemble. On retrouve clairement les sensations d’un L4D mis à jour avec quelques mécaniques en plus en particulier le système de carte et le passage par la création de deck à définir en fonction de vos parties et du personnage utilisé. Que quoi passer quelques heures de pure fun entre amis en ligne sur PC comme sur console, puisque le titre propose le cross-play entre les différentes plateformes mais également entre générations de machines à savoir un joueur PS4 ou Xbox one peut très bien jouer avec un joueur PC PS5 et Xbox séries, un vrai plus aujourd’hui. Reste à voir la suite que proposera le studio pour faire vivre son titre.

DATE DE SORTIE: 12 octobre 2021

DÉVELOPPEUR: Turtle Rock Studios

ÉDITEUR: Warner Bros. Games

CLASSIFICATION: PEGI 18

GENRE: Jeu de tir à la première personne en coopération avec des zombies

PLATES-FORMES: les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, PlayStation5, PlayStation4 et PC

PLATES-FORMES PC: Microsoft Store, Steam et Epic Games Store

Joueurs: 1 à 8 joueurs

A propos cedangelus

Voir aussi...

Avis – Far Cry 6 pour la révolution on repassera

Après une petite pause bien méritée, la licence culte d’Ubisoft est enfin de retour sur …

Avis – Samsung Galaxy Z Flip 3

Samsung nous a proposé en test le Galaxy Z Flip 3, un smartphone pliable intéressant …

Hot Wheels Unleashed dévoile les packs Batman et DC Super Villains

A l’occasion du DC™ Kids Fandome, Milestone a dévoilé de nombreux contenus inédits pour Hot Wheels Unleashed. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code