Home / Android / Avis – Motorola Edge 50 Pro

Avis – Motorola Edge 50 Pro

La série Edge de Motorola, récemment renouvelée sous la forme d’une gamme 50, n’est désormais plus dominée par son modèle Pro, mais par un smartphone étiqueté Ultra. Le Motorola Edge 50 Pro se positionne désormais comme un appareil abordable, tout en flirtant avec le haut de gamme.

Changement de stratégie pour Motorola, dont la gamme 2023 était menée par un Edge 40 Pro équipé de la puce vedette de l’année, le Snapdragon 8 Gen 2 de Qualcomm. En 2024, la série Edge s’enrichit d’un modèle supplémentaire, l’Edge 50 Ultra, qui remplace de facto le 40 Pro en tant que fleuron de la marque. Cependant, il coiffe une gamme incluant un Edge 50 Pro, disponible à partir de 699 €. Ce smartphone ambitionne de se positionner parmi les meilleurs rapports qualité/prix de l’année.

Pour y parvenir, Motorola propose un smartphone doté d’une puce Snapdragon 7 Gen 2 et une batterie de 4500 mAh, le tout derrière un écran pOled Full HD+, logé dans un boîtier au design soigné. Il se retrouve en concurrence directe avec des appareils comme le Pixel 8 de Google, le OnePlus 12R ou encore le Xiaomi 13T.

Motorola adopte avec sa série Edge 2024 une approche très axée sur le design. La marque propose diverses finitions selon la couleur choisie, en similicuir ou en acétate, ce dernier étant le même matériau utilisé pour des lunettes de soleil haut de gamme. L’effet est réussi, et cette finition a l’avantage de ne pas retenir les empreintes digitales.

En plus de ce matériau, les qualités de l’appareil résident dans son format. Il mesure 161,23 x 72,4 x 8,19 mm pour un poids contenu de 186 grammes, malgré son écran de 6,67 pouces. Ce dernier occupe 92,41 % de la surface disponible et est protégé par un Gorilla Glass 5. Bien que ce ne soit pas du Gorilla Glass Victus, la prise en main reste agréable grâce à l’emploi d’un écran et d’une coque dorsale incurvés, répondant aux préférences des clients de la marque.

Cependant, certains pourraient regretter un module photo légèrement proéminent, déséquilibrant l’appareil lorsqu’il est posé sur une table. Cela est compensé par une coque rigide fournie avec le terminal. La conception monobloc du smartphone est aussi un point fort, avec un bloc photo intégré harmonieusement au reste de la coque.

L’Edge 50 Pro accumule les bons points : il est compatible avec la charge sans fil jusqu’à 50 W, peut accueillir une eSIM pratique lors des déplacements à l’étranger, et se veut assez durable grâce à une certification IP68, le rendant résistant à l’immersion dans l’eau. Il dispose aussi d’un lecteur d’empreintes sous l’écran, réactif, complété par la reconnaissance faciale.

Cependant, sa connectique est limitée à l’USB-C, sans port microSD ni prise mini-jack, bien qu’il offre 512 Go de stockage interne. En compensation, le mobile est compatible avec le Bluetooth 5.4. L’Edge 50 Pro, ambassadeur des écrans incurvés, présente une dalle de 6,67 pouces, comme l’Edge 40 Pro de 2023, avec une résolution améliorée de 446 ppp.

Smartphone moins haut de gamme oblige, la certification Dolby Vision a disparu, mais le HDR 10+ reste pris en charge. Le taux de rafraîchissement atteint un maximum de 144 Hz, contre 165 Hz sur le modèle de 2023. L’absence de LTPO signifie que ce taux est variable par paliers et non ajustable de manière dynamique Hz par Hz. Néanmoins, cet écran est lumineux, avec un maximum de 1302 cd/m² et une luminosité minimale de 2,6 cd/m².

L’écran est sujet aux reflets, mais sa haute luminosité compense ce problème, notamment en plein soleil. La calibration en sortie de boîte privilégie des couleurs flatteuses, mais en mode “couleurs naturelles”, il offre une prestation convaincante malgré un tarif contenu.

Motorola utilise la puce Snapdragon 7 Gen 3 de Qualcomm, gravée en 4 nm. Le smartphone se contente de 12 Go de RAM LPDDR4X, alors que ses concurrents profitent de LPDDR5X. Côté stockage, l’UFS 2.2 est moins rapide que l’UFS 3.1 de la concurrence, mais fournit 512 Go.

En termes de performance, le positionnement « milieu de gamme » de l’Edge 50 Pro est évident. Il est fluide, mais légèrement moins rapide que l’Edge 40 Pro de 2023. Les performances graphiques, assurées par une puce Adreno 720, sont satisfaisantes avec un framerate moyen de 61 i/s, permettant de jouer à divers jeux avec des paramètres graphiques moins exigeants.

Le Motorola Edge 50 Pro propose un module photo polyvalent avec trois capteurs. L’intelligence artificielle y est présente de manière discrète, avec des fonctions de détection de scène et suivi automatique de sujet pendant les vidéos. Le capteur principal de 50 mégapixels est convaincant en pleine lumière, mais en basse lumière, le lissage est trop prononcé.

Le capteur secondaire de 12 Mpx avec ultra grand-angle permet de réaliser des images en macro. Les résultats sont corrects en bonne lumière, mais moins satisfaisants en basse lumière. Le téléobjectif de 10 Mpx propose un zoom x3, mais l’image manque de piqué et de précision.

Pour les selfies, le module frontal de 50 Mpx associé à une optique grand-angle offre des images détaillées, quoique légèrement lissées. Le mode portrait peut être ajusté pour améliorer le rendu. Côté vidéo, le smartphone filme en 4K à 30 i/s avec HDR10 au dos et en façade, offrant des résultats convaincants.

La batterie de 4500 mAh permet une autonomie de près de 20 heures, et la charge rapide de 125 W permet de recharger le mobile en 24 minutes. Le smartphone est compatible avec la charge sans fil et la charge inversée à 10 W.

L’interface du smartphone, proche de la version stock d’Android, propose des changements discrets sous Android 14, avec des applications préinstallées facilement désinstallables. Cependant, Motorola ne propose que trois ans de mises à jour logicielles.

L’Edge 50 Pro offre une prestation généreuse pour son prix constaté de CHF 580.- ce jour sur le web, avec un écran lumineux, un bloc photo polyvalent, une bonne autonomie et un fonctionnement fluide. Il est destiné aux amateurs de designs tout en courbes, offrant un ensemble solide et soigné.

A propos rivera

Rédacteur en chef et journaliste RP, ma passion pour les jeux vidéo et la technologie ne faiblit pas depuis mon adolescence, qui me semble pourtant bien lointaine. Un recul cependant intéressant, puisqu'il me permet de jauger les nouveautés avec un regard plein d'expérience, couplé à une envie d'écrire de tous les jours.

Voir aussi...

L’émulateur de jeux rétro UTM SE débarque sur l’App Store Apple

Un pas de géant a été franchi dans le monde des émulateurs. Pour la première …

Du gameplay pour Takeda Takahashi, le prochain Kombattant à rejoindre Mortal Kombat 1

un nouveau trailer de Mortal Kombat 1 mettant en avant Takeda Takahashi, le tout dernier Kombattant disponible dans la prochaine …

Avis – GMKtek NucBox G3 Mini PC

Le GMKtec NucBox G3 est définitivement proposé à un prix attractif pour les utilisateurs débutants, …

Un commentaire

  1. Ça m’a l’air très intéressant. Content que vous testiez du Motorola, c’est pas courant, pourtant les produits sont bien ☺️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *