Home / Games / Avis – Sonic Colours Ultimate

Avis – Sonic Colours Ultimate

Qu’il est toujours plaisant de retrouver et de pouvoir se lancer dans un jeu Sonic. Devenue incontournable et intemporelle avec tous les titres sortis à ce jour, l’ancienne mascotte de la firme Sega fait toujours sensation à chaque nouvel épisode. Cette fois c’est Sonic Colours qui revient au devant de la scène dans sa version Ultimate. Initialement sorti sur Nintendo Wii en 2010, cet opus se défend encore comme étant l’un si ce n’est le meilleure épisode 3D de de la franchise. Bien entendu, cette édition Ultimate, dans lequel il faut comprendre remastered plus qu’autre chose, tente de faire revivre les aventures du hérisson bleu en apportant un rafraîchissement graphique sur les machines actuelles. Bref une version boosté avec du 4K et surtout une fluidité constante avec les 60 images par seconde, sans oublier quelques ajouts sympathiques, ou non, pour faire passer la pilule… Bleu…

Ce qui caractérise particulièrement cette épisode, au delà des mécaniques plus qu’éprouver au fil des différents opus, c’est le fait que Sonic possède une panoplie de pouvoir tout aussi différents qu’original à sa disposition, ce qui manette en main offre différentes combinaisons d’approche pour finaliser les challenges et particulièrement pour nous aider dans la collecte des précieux anneaux si vous souhaitez atteindre les 100 %. Ces différents pouvoirs sont en fait l’énergie partagée par des petits créatures appelé les Wisps et permet à Sonic de se transformer et de franchir certains obstacles, comme par exemple pouvoir creuser, se métamorphoser en cube, en fantôme ou encore en fusée pour atteindre des hauteurs inaccessibles. En bref, de quoi offrir de nouvelles perspectives très plaisantes et originales entre les phases de grande vitesse en 3D ( caméra dans le dos de Sonic ) ou les phases plus traditionnelles en 2D.

Côté histoire …. oui oui, Sonic Colours possède bien une histoire et des cinématiques pour la développer. Donc côté histoire, on retrouve Sonic et Tails qui embarquent pour un tout nouveau parc d’attractions en orbite autour de la planète ( oui c’est dans l’espace ). Le but bien entendu est de déjouer les plans de l’infâme, le cruel, le … Dr Robotnik qui tente de capturer et d’exploiter l’énergie des wips à des fins tout à fait pacifistes… non? Bon ok, l’intrigue et la mise en scène ne sont pas terribles. Le niveau est digne d’un dessin animé pour enfant de 3 ans. Ce n’est clairement pas la touche d’humour ajouté qui fera la différence. Il serait peut-être temps pour l’équipe derrière les Sonic de rendre plus mature la franchise et d’intégrer une mise en scène plus profonde.

bref, le parc comprend en tout et pour tout 7 mondes uniques, bien que quelques recyclage de boss par exemple soit de mise, découpés en plusieurs actes tous très très très colorés… offrant ainsi une variété et une palette de niveau tout aussi plaisant visuellement que dépaysant. Mention spécial pour Starlight Carnival. Chacun de ses actes offrent donc un challenge différent dont le but est bien entendu d’atteindre le plus rapidement la fin du niveau pour passer au suivant tout en veillant à réaliser le meilleur temps au chrono d’amasser le plus d’anneaux et en pulvérisant au passage un maximum d’ennemis. Mais chaque niveau propose aussi la collecte d’anneaux rouges tout en sachant que lors de votre premier passage certains passages seront bloqués, soit volontairement ou du fait que vous n’avez pas encore récupéré le bon wisp. Vous l’aurez compris il faudra plusieurs passages pour tout avoir et ainsi atteindre le 100 %, débloqué le rang S etc …. histoire de gonfler au maximum la durée de vie. Les habitués des Sonic connaissent.

Mais passons au vif du sujet et à sa réalisation, disons plutôt à l’apport de cette Ultimate édition par rapport à sa version originale de 2010. Premier constat est que la vidéo d’introduction et particulièrement sa musique ont été retravaillé offrant quelque chose qui entre plus dans les standards actuels. Les différents monde et actes ont également été retravaillés offrant un visuel très agréable poussant la résolution en 4K et surtout une fluidité impeccable puisque le titre tourne en 60 images par seconde constant. Ce qui devrait être une norme pour les jeux Sonic. Mais petit bémol, ça va vite voir trop vite par moment, ce qui rend l’action par moment complètement illisible, ce qui casse le rythme. Comme si le jeu n’avait pas été vraiment pensé pour être aussi rapide ou fluide…. Autre constat est que la prise en main est restée coincée quelque part en 2010. La maniabilité s’avère par moment complètement imprécise ou pas assez réactive, ce qui à tendance à frustrer en pleine action. Un petit ensemble qui ne dénature certe pas le plaisir global mais peut être sacrément pénible surtout si on souhaite faire quelque chose de précis, comme atteindre une plateforme, récupérer rapidement un objet tout ne voulant pas trop perdre de temps dessus. Dernier point et non des moindres, limite honteux, est le traitement des cinématiques qui n’ont pour ainsi dire pas été retravaillés, ce qui contraste fortement entre les phases de gameplay et ces passages qui ont pour but de développer l’histoire et de donner un sens à nos actions. On retrouve donc les scènes telles qu’elles étaient sur la version Wii. C’est vraiment dommage qu’en 2021 ce type d’erreur se retrouve dans une version dite remastered, ou ultimate si vous préférez pour essayer justement de faire découvrir aujourd’hui le titre. 

Au-delà du traitement graphique, les nouveautés de ce Sonic colours Ultimate se comptent sur la main. L’arrivée du Tails save à récupérer dans les différents actes, sorte de check point supplémentaire qui permet de recommencer n’ont plus à la dernière save qui pouvait se trouver très loin de votre mort, mais directement ou presque au niveau de votre échec, ou l’intégrégration de Métal Sonic qui se résume à 6 courses dans ce qu’on appel les Rivals Rushs, qui donneront un réel intérêt au titre pour ceux l’ayant déjà retourner sur Wii. Ce n’est clairement pas la possibilité, en échange de jetons dissimulés dans les différents niveaux, de modifier la couleurs des chaussures, des gants ou encore de l’aura dégagée par Sonic qui changera grand chose. Ceci reste bien trop artificiel et n’a aucun impact sur le gameplay pour vraiment prendre une importance capitale dans votre progression. En résumé, ce Ultimate n’apporte que trop peu de nouveautés pour se démarquer de sa version 2010.

Quel Plaisir de retrouver Sonic en 2021 surtout avec un cet épisode sorti à l’époque uniquement sur Wii. Cette édition Ultimate reste tout de même très pauvre en ce qui concerne les ajouts pour donner un attrait ne serait-ce que pour ceux l’ayant déjà terminé mais reste très plaisant pour les nouveaux joueurs ou pour les fans de la licence. Je recommande tout même si vous appréciez les jeux de plateforme.

A propos cedangelus

Voir aussi...

Avis – Tales Of Arise : la nouvelle référence du JRPG !

Ça y est, 5 ans après l’excellent Tales of Berseria qui avait marqué de son …

EA SPORTS dévoile la liste des joueuses les mieux notées dans FIFA 22

Voici le top 10 des joueuses les mieux notées dans FIFA 22 : Sarah Däbritz …

Sonic Dash passe la barre des 500 millions de téléchargements pour les 30 ans de Sonic !

le hit mobile de SEGA of America, Inc., a récemment franchi une barre symbolique : lancé …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code