Home / Techno / Audio / Avis sur l’enceinte portable sans fil Sony SRS-XG300

Avis sur l’enceinte portable sans fil Sony SRS-XG300

Dernière arrivée de la famille des enceintes de la série X de la marque Sony, l’enceinte portable sans fil SRS-XG300 donne dans du lourd. Nous l’avons testé pour vous !

Un look raffiné et des finitions impeccables.

À l’ouverture du carton, on découvre une enceinte, ici dans un coloris gris (disponible aussi en noir) avec un look raffiné et des finitions impeccables. De forme cylindrique concave, le châssis, robuste, est recouvert d’un tissu maillé raide. Avec son importante taille de 318 mm x 138 mm x 136 mm , la SRS-XG300 ne figure pas dans le classement des plus petites enceintes portables. Elle ne trustera pas non plus le haut du classement avec son poids de 3 kg. C’est relativement lourd, mais c’est aussi synonyme de qualité. Et rassurez-vous, grâce à sa grande poignée rétractable placée au-dessus de l’appareil, son transport se fait aisément. Juste en dessous de celle-ci, sur le côté gauche, figurent les boutons mécaniques « Power », « Appareillage Bluetooth » et « Mega Bass ». À son extrémité, se situent les boutons du réglage du volume sonore et « kit main libre ». Deux petits pieds placés sous l’enceinte lui permettent de prendre place sur différentes surfaces plates et lui assurent de la stabilité lorsque les basses sont à fond. À l’arrière de l’enceinte se cachent, sous un capot en caoutchouc très discret, les différentes connectiques. On y trouve un port USB-A qui fait office de chargeur externe pour votre smartphone par exemple, un port USB-C pour recharger votre enceinte, une entrée mini-jack pour l’audio, le bouton « Light » pour éteindre les halos lumineux (nous y reviendrons) et un bouton « Batterie care » qui permet d’éviter une surcharge de la batterie en optimisant les réglages au niveau le moins gourmand.

Le Bluetooth 5.2 et le Fast Pair pour un appareillage rapide et fiable.

L’appareillage de votre smartphone s’effectue en un claquement de doigts via le Bluetooth 5.2 (une norme moins énergivore et compatible avec le codec LC3) et le Fast Pair de Google qui permet aux appareils sous Android de facilité l’appareillage d’un nouveau produit. Le Bluetooth 5.2 offre 30 mètres de portée maximale. C’est aussi via la Bluetooth grâce à la fonction Party Connect et une deuxième enceinte SRS-XG300 que vous pouvez faire un couplage stéréo pour ceux et celles qui souhaitent obtenir un son encore plus puissant et plus équilibré. Notons qu’il est possible de connecter grâce à Party Connect jusqu’à 100 enceintes sans fil pour ceux qui souhaiteraient avoir de la musique dans toutes les pièces de l’appartement.

Sous le capot ?

Sous le capot, la SRS-XG300 embarque bien sûr les haut-parleurs pour les sons aigus (twetter) et les sons graves (woofer), les radiateurs passifs pour les basses, utilisés pour les appareils compacts comme le SRS-XG300. Quant aux diaphragmes des hauts-parleurs, en général circulaires, ils bénéficient ici du nouveau X-Balanced Speaker Unit, soit un diaphragme non-circulaire qui délivre une pression acoustique plus importante pour une qualité sonore améliorée.



Une enceinte polyvalente

Au niveau du son, la SRS-XG300 s’adapte à tous les genres de musique. Le son est bien équilibré et plutôt chaleureux, sans toutefois se surpasser. En dénote, dans la restitution des médiums et des aigus de certains instruments un léger désordre et un léger étouffement de la dynamique. Mais rien de très important. En mode MegaBass, le son devient plus rond, mais les basses demeurent assez discrètes malgré tout. Ceux qui écoutent de la musique électronique ou du rock pourraient être un peu déçu par le rendu des basses. Toutefois, la SRS-XG300 demeure puissante et offre un rapport qualité-prix très intéressant.

Vos réglages via Music Center

La SRS-XG300 via l’application de Sony « Music Center » vous permet de gérer différents réglages comme le mode de musique. Le mode Custom est celui de base, le mode Mega Bass, qui peut aussi être actionné mécaniquement directement depuis l’enceinte, amplifie votre musique et le mode « Live Music », comme son nom l’indique, recréer l’ambiance de la musique en live pour donner plus de profondeur. Depuis « Music Center », vous pouvez également accéder à votre bibliothèque, gérer les options d’alimentation ou encore télécharger l’application « Fiestable » pour ceux qui souhaitent développer le concept d’éclairage « Ambient Illumination » et ses deux halos lumineux situés aux extrémités de l’enceinte qui s’illuminent dans le rythme de la musique. En passant par l’application de Sony « Music Center », mais aussi l’application « Fiestable », plusieurs possibilités de réglages de vos halos s’offrent à vous. Un petit plus amusant qui donnera tout son charme à votre écoute. C’est aussi via « Music Center » que vous pouvez accéder à votre application de streaming musicale comme Spotify. Notons que vous pouvez aussi utiliser un autre logiciel de réglages ou écouter votre musique directement depuis Spotify ou un autre service de streaming.



Mais encore …

La SRS-XG300 propose aussi différentes « aides » aux consommateurs à travers des lumières et des sons comme par exemple le niveau de batterie où la lumière passe au rouge lorsqu’il faut recharger. Une voix féminine, en anglais, vous donne aussi le niveau de recharge de la batterie. Ah oui, la batterie ! Sony annonce 25 heures d’autonomie lorsque la batterie est à 100 % et pour un usage sans restriction. Soyons honnêtes, nous n’avons pas fait tourner l’enceinte 25 heures de suite, mais après un usage de 5 heures, 30 % de la batterie avait été utilisé avec l’option Mega Bass et les halos de lumières activés. On peut dire que les projections de Sony sont correctes. La SRS-XG300 permet aussi une charge rapide de 10 minutes pour redonner 70 minutes de lecture. Pour les plus pressés, cette option est très appréciable.

Quant aux kit main libre, sans être exceptionnel puisque la voix de votre interlocuteur semble assez éloignée, le système de captation intégré fait le job, surtout en intérieur. C’est moins glorieux en extérieur, où il faudra vous tenir proche de l’enceinte pour y entendre quelque chose. Autant passer que par votre smartphone !

Destiné avant tout aux jeunes adorateurs de musique, Sony décrit la SRS-XG300 comme une enceinte festive, idéale pour les réunions en groupe l’été autour d’un feu, au bord de l’eau. Certifiée IP67, elle résiste à la poussière et à l’eau et sa robustesse fera même fi des quelques chocs qu’elle pourrait recevoir. Mais la SRS-XG300 est une enceinte nomade, elle fera donc aussi le bonheur dans les habitations de chaque aficionado de musique qui ne désire pas investir dans une installation audio trop onéreuse. En effet, la SRS-XG300 envoie de la puissance et peut aisément transformer votre salon en discothèque malgré un déficit dans le détail des médiums et des aigus. Tout cela pour un prix très abordable de CHF 299.- prix catalogue, mais certains sites marchands la bradent déjà.

Note : 4,5 / 5

A propos Claude Talaber

Voir aussi...

La Galaxy Watch Ultra de Samsung fuite!

Samsung a accidentellement confirmé l’existence de sa montre connectée premium, la « Galaxy Watch Ultra », en …

Le live streaming pour les amis proches débarque sur Instagram

Instagram vient d’annoncer une nouvelle fonctionnalité appelée “Close Friends on Live”, qui permet aux utilisateurs …

Le Chapitre 2: Boys in Blue de PAYDAY 3, sera disponible le 27 juin

Après les événements du Chapitre 1 : Syntax Error, le gang PAYDAY poursuit le casse dans un commissariat …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *