Home / Games / Avis – The Last Of Us Part I

Avis – The Last Of Us Part I

Difficile d’être passé à côté du phénomène planétaire qu’est The Last Of Us sorti en 2013 et développé par le talentueux studio de la famille PlayStation, Naughty Dog. Sorti à l’origine sur PlayStation 3, The Last Of Us à déjà connu une première réédition avec une version remastérisée pour les possesseurs de la PlayStation 4. Cette fois et voulant profiter de l’expérience acquise sur The Last Of Us Part II, mais également du gain de puissance de la PlayStation 5, le studio propose cette fois un remake total de ce chef-d’œuvre afin d’offrir l’expérience la plus aboutie mais aussi la plus proche de la partie 2.

Test réalisé sur PlayStation 5, le titre arrive bientôt sur PC.

Si la version PlayStation 4 était au final qu’un simple rehaussement de résolution afin de proposer une version plus nette mais surtout une fréquence d’image supérieure, ce remake propose une refonte complète en utilisant le nouveau moteur graphique du studio. The Last Of Us Part I à été totalement reconstruit pour la PlayStation 5 selon les dires de Sony, et c’est vrai que le constat est sans appel. Tous les éléments du jeu ont été retravaillés. Les décors, l’environnement, les effets de lumière, l’ambiance sonore, les cinématiques et même les personnages. Le tout afin d’avoir un rendu bien plus réaliste et coller aux standards actuels. Les changements sur certains personnages sont tels que les traits de certains protagonistes diffèrent de la version précédente ainsi que leurs mimiques, mieux travaillé, plus naturel. Constat flagrant sur Tess, Tommy, ou encore Marlène. 

Bref de quoi redécouvrir l’ensemble dans les meilleures conditions, sachant que le titre propose deux modes d’affichage à savoir fidélité pour du 4k avec en moyenne 40 images par seconde et performance pour du 4k dynamique voir du 1440p afin de garder les 60 images par seconde. Le tout compatible avec le système VRR et HFR

Mais attention on parle ici uniquement d’une refonte graphique pour ce remake, il n’est pas question d’une modification sur la trame ou sur le déroulement de l’histoire. Bien qu’en regardant de plus près, quelques petites différences peuvent survenir ci et là, comme par exemple un plan de caméra qui change par rapport à la version originale. Mais si aucun changement sur l’histoire n’est à prévoir, sachez tout de même que Naughty Dog à fait un travail sur la prise en main, plus dans l’air du temps, en particulier sur les phases de combats avec en autres un positionnement de caméra plus agréable, une gestion des projectiles mieux calibrée. Le tout avec l’appui de la DualSens avec notamment ses vibrations, marquant un peu plus chaque action. Mention spéciale aux dialogues en vibrations. Une option qui permet de retranscrire les dialogues oraux en vibration et ainsi ressentir l’intensité des échanges.

Malheureusement un gros défaut subsiste, à savoir la limite non dépassée de ce remake par rapport à 2013, c’est-à-dire, des animations et comportement des PNJ bloqués dans le passé, ou encore quelques bugs de collisions toujours d’actualités. Un choix cohérent pour ne pas dénaturer et qui n’empêche en aucun cas de profiter pleinement de cette œuvre. L’ensemble fonctionne toujours aussi bien et c’est un vrai plaisir de parcourir ce remake. 

Mais The Last Of Us Part I n’en reste pas là, et propose ainsi tout un tas de bonus à débloquer au fur et à mesure de votre avancée dans l’histoire ou trophées débloqués. On peut ainsi débloquer des skins, différents modes de rendu, le speedrun pour les amoureux de défis, les coulisses, les traditionnelles images conceptuelles et galerie sans oublier les commentaires des développeurs et acteurs principaux lors de cinématiques. De quoi offrir aux collectionneurs l’envie de refaire le titre. Mais le plus important et particulièrement mis en avant par le studio et Sony réside dans les options d’accessibilité du titre. Ces options permettent à tous les joueurs de pouvoir pleinement profiter de l’aventure, avec notamment, des commandes alternatives, la narration du texte affiché à l’écran, la description des cinématiques, des réglages évitant la cinétose. Bref le studio s’est appuyé sur les améliorations apportées à TLOU Part II tout en poussant encore plus loin l’accessibilité du soft.

The Last Of Us Part I est sans conteste la version la plus aboutie et permet de revivre intégralement l’aventure principale mais également le DLC Left Behind. Mais cette troisième version est-elle vraiment pertinente? Sachant que depuis 2013 et un premier remaster, il ne doit pas rester grand monde sur terre qui ne s’est pas essayé au jeu.  De plus, le prix affiché risque de rebuter plus d’un. Dans le cas contraire, difficile de ne pas le conseiller ce chef-d’œuvre possédant à jour le plus grand nombre de récompenses.

On notera la disparition purement et simplement du mode multijoueur, une décision dommageable, puisqu’il proposait une alternative intéressante. 

A propos cedric

Voir aussi...

Elden Ring, son réalisateur veut garder la tête froide

Déjà distingué par les joueurs et la presse, Elden Ring vient d’obtenir deux nouveaux prix le consacrant …

Quantum Summit 2022, ce qu’il faut en retenir

L’édition 2022 du Quantum Summit a permis à IBM d’annoncer des avancées importantes dans le …

The Last of Us: nouvelle bande-annonce pour la série

La série The Last of Us se dévoile un peu plus via une nouvelle bande-annonce. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *