Home / Android / Google Pixel, tout pour les réparer soi-même

Google Pixel, tout pour les réparer soi-même

Google a décidé de collaborer avec iFixit pour proposer des pièces détachées et des kits de réparation complets pour ses appareils Pixel. Pratique, relativement simple et peu onéreux.

Vous pouvez chouchouter votre smartphone autant que vous le voulez, il peut arriver que les choses cassent, surtout nos gadgets électroniques. Étui ou non, coque ou non, protection d’écran ou non, ces appareils restent très fragiles. En cas de problème, l’action la plus courante est de l’emmener à un réparateur ou directement au fabricant. Mais aujourd’hui, les fabricants commencent à proposer des solutions pour que vous les répariez vous-même. Dans une certaine mesure, évidemment.

En avril, la firme de Mountain View annonçait son intention de proposer des pièces Pixel officielles aux clients, pour que ceux-ci puissent réparer eux-mêmes leur téléphone. Google avait choisi iFixit comme partenaire pour ce programme de réparation à la maison. iFixit est spécialisé dans la vente de pièces détachées et propose des guides détaillés pour réparer les appareils électroniques. La plateforme est donc tout à fait en mesure de proposer un package complet. Et bien que Google n’ait pas officiellement approuvé les guides d’iFixit, la réputation de ce dernier n’est plus à faire.

Réparer vous-même a de nombreux avantages : tout d’abord, vous avez le contrôle. Vous ne laissez pas votre téléphone à un inconnu. Autre avantage immédiat, le coût. Ici, vous ne payez que pour les composants, pas la main d’œuvre, la facture est donc moins élevée. Et c’est d’ailleurs ce qui a déclenché cette vague du Droit à la Réparation. Les sociétés de la tech préfèrent que vous ne répariez pas vous-même vos appareils, que vous les ameniez directement à eux, pour qu’ils puissent vous facturer la réparation ou vous dire simplement que la réparation en elle-même ne vaut pas le coût, pour que vous achetiez un nouvel appareil. Certains, comme Apple, ont même tenté de punir les clients pour avoir utilisé des composants non officiels.

Comme Google, cependant, Apple propose, depuis l’année dernière, un programme officiel pour réparer soi-même. Mais contrairement à Google, ce processus est complexe et assez coûteux. Vous avez souvent davantage intérêt à passer par iFixit pour réparer votre appareil Apple.

Le programme de Google propose des pièces pour le Pixel 2 jusqu’au Pixel 7. Arriveront probablement les pièces du Pixel 7a et peut-être du Pixel Fold. iFixit propose aussi des pièces pour des appareils plus anciens, mais celles-ci ne sont pas officiellement reconnues par le programme.

Pour commencer, rendez-vous sur la page iFixit Pixel, choisissez entre pièces individuelles ou kits de réparation. Les kits contiennent tout ce qu’il faut pour réparer un élément en particulier, comme un écran, une batterie ou un module caméra. Vous avez les pièces et le guide. Celui-ci vous montre comment utiliser les outils nécessaires, la durée et le niveau de difficulté.

Le YouTubeur Hugh Jefferies a suivi le programme pour réparer son Pixel 7 Pro. Vous pouvez suivre l’opération dans la vidéo ci-dessous.

Bien sûr, tout le monde n’a pas envie de réparer son appareil, préférant confier l’opération à quelqu’un qui sait exactement ce qu’il fait. Ce qui est fort sage pour un remplacement de batterie ou d’écran. À vous de juger. Google collabore aussi avec uBreakiFix pour fournir des pièces et formations aux techniciens. Quoi que vous fassiez, demandez toujours un second avis professionnel avant d’accepter un devis pour une réparation.

A propos rivera

Voir aussi...

Kingdom Come: Deliverance II arrivera en 2024

Kingdom Come: Deliverance II est une véritable suite du premier opus, bien que son écriture et son …

Présentation du nouvel archétype, le Convocateur du second DLC de Remnant II

Bonus principal : Visionnaire – Permet aux joueurs de repousser les limites de leurs talents en accordant …

F1 24 présente ses principales nouveautés

Lancé plus tôt que les années précédentes, le jeu est prévu pour ​ le 31 mai …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *