Home / Littérature / « Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan », un roman de Roland Perez.

« Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan », un roman de Roland Perez.

Avocat et chroniqueur sur Europe 1, Roland Perez a aussi un talent indéniable de conteur. Dans « Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan » paru aux éditions Les escales en septembre dernier, l’homme évoque sa vie. Dernier enfant d’une famille juive, il naît avec un pied bot. Quand on annonce cela à Esther, sa mère, elle s’écrie : « Mais comment, l’autre il n’est pas beau ? ». Puis, refusant de croire que son petit garçon ne marchera jamais elle l’emmène de spécialiste en spécialiste. Sans succès. Un jour, son périple l’amène à rencontrer, Mme Vergepoche, la veuve d’un rebouteux. Celle-ci va alors fabriquer au jeune Roland des corsets et des attelles en ordonnant qu’il reste allongé durant 18 mois. Pas facile lorsque le patient est âgé de seulement 5 ans et demi. Alors pour rendre la vie malgré tout supportable, elle va ordonner de déplacer son lit au milieu du salon et de l’occuper avec ce qu’il aime. Et ce qu’il aime, c’est précisément Sylvie Vartan qu’il écoute tout le temps. Mme Vergepoche demande alors à Esther d’acheter à son fils tous les disques de la jeune chanteuse ainsi que tous les magazines qui parlent d’elle. L’idée est qu’il soit accaparé par l’artiste pour que les journées passent vite et qu’il accepte ce traitement tellement contraignant. C’est ainsi que Sylvie Vartan va faire partie du traitement de Roland et que toute sa vie va tourner autour d’elle. Elle va devenir à la fois une amie, une cure, une béquille et un refuge. Et le miracle aura finalement lieu !

Ecrit dans un style fluide et très agréable, le récit est bourré d’anecdotes savoureuses. Il est entrecoupé de chapitres en italiques où l’on entend la voix du Roland d’aujourd’hui, devenu avocat et ami de Sylvie Vartan. Jeune homme, il a entrepris des études de droit en vue de devenir l’avocat des artistes, notamment de ceux qu’il regardait à la télévision quand il ne pouvait pas marcher. Un pari réussi. On y apprend aussi comment Sophie Davant a révélé à Sylvie Vartan le rôle clé qu’elle a joué dans la vie de Roland.

Les personnages sont à la fois drôles et attachants. Le personnage d’Esther est absolument irrésistible. Sa manière d’être dans le déni et de modeler la réalité à ses désirs va s’avérer gagnante.

Dans ce récit placé tantôt dans le registre de la comédie tantôt dans celui de la tragédie, on passe du rire aux larmes. Une magnifique histoire d’amour entre une mère et son fils pleine d’humour, d’émotions et de tendresse. Un livre coup de cœur ! Un livre qui fait du bien ! Une pétite !

A propos Alexia Cerutti

Voir aussi...

Fortnite Festival accueille la star Billie Eilish pour la saison 3

Billie Eilish rejoint la toute nouvelle saison 3 de Fortnite Festival, débloquant de nouvelles tenues, …

Une date de lancement pour Metaphor: ReFantazio

Le directeur de Studio Zero, Katsura Hashino (Persona 3, 4 et 5, Shin Megami Tensei III – …

C’est le temps des moissons ! Folie Fermière arrive dans LEGO Fortnite

Devenez l’ami·e des animaux avec l’introduction de Folie Fermière dans LEGO Fortnite. Peuplez votre domaine …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *