Home / Games / Avis – Chorus

Avis – Chorus

Disparu des radars depuis son annonce en mai 2020, le dogfigth développé par Fishlabs et présenté comme un titre axé sur une narration solide est enfin disponible sur console, PC et Stadia. Après avoir fait le tour de l’univers que propose Chorus, voici notre avis sur ce qui pourrait bien être là, l’une des très bonnes surprises en cette fin d’année.

Construit autour d’une narration forte et omniprésente, Chorus se présente comme un shooter spatiale jouable uniquement en solo et nous transporte dans son univers de Science-fiction aux allures mystiques dans la peau d’une jeune femme répondant au nom de Nara. Bras armé du culte qui tente d’imposer sa doctrine dans dans l’univers, notre périple débute lorsque Nara, pris de remords et de doute, fuit un champ de bataille et tente de disparaître aux yeux du grand prophète. 

Sept années se sont déroulées depuis, et nous retrouvons Nara, toujours tiraillée par son passé, qui essaient de vivre une vie paisible comme pillards pour le compte de l’enclave dans le système Stega Central. C’est donc cette partie de l’histoire, qui sert de tutoriel, afin de nous permettre de prendre en main le soft, avant que l’histoire ne s’emballe avec l’arrivée du culte dans la zone pour une nouvelle fois faire subir leur tyrannie. S’ensuit une quête vers la rédemption que notre personnage va tenter de réaliser au côté de son fidèle vaisseau Forsaken doté d’une intelligence avancée. 

Dit comme ça, l’histoire reste prévisible et simple, mais là narration très riche et très présente offre une expérience accrocheur, et particulièrement intéressante, en particulier sur l’évolution de la relation entre Nara et Forsaken. Pour ce faire, notre héroïne est très bavarde, et l’écriture de son récit est vraiment agréable dans son ensemble. Malheureusement, et ce, même si le doublage audio est de bonne qualité, le titre étant en VOSTFR, on a tendance à zapper certains dialogues sous le feu de l’action, ou lorsqu’on tente de se concentrer sur l’objectif.

Pour le reste, avec son aspect en monde semi-ouvert, l’expérience de Chorus propose plusieurs quêtes annexes scénarisées qui, comme tous les titres, offrent divers récompenses pour nous aider dans notre périple mais également d’approfondir le lore. Même si elles restent dans l’ensemble variés, ces quêtes prennent rapidement un aspect répétitif, sans pour autant venir gâcher notre expérience. 

Côté gameplay, Chorus repose sur  une approche très arcade, ce qui permet de le prendre en main rapidement et de profiter des sensations très nerveuses de pilotage qu’il offre. Outre les mécaniques déjà connues pour le genre, avec la possibilité d’améliorer divers aspects de notre vaisseau, les affrontements reposent sur le principe de jongler avec les 3 armes à notre disposition, à savoir une gatling, un rayon laser et un lance missile, et de défaire nos adversaires en fonction de leur faiblesse et de leur force. Mais l’originalité proposée vient du fait qu’il est possible de faire des drift avec notre vaisseau, oui oui des drift dans l’espace. Cette mécanique permet à tout moment de pouvoir être plus précis dans nos manœuvres d’évitement ou de course poursuite. 

Une autre mécanique, qui permet à Chorus d’être plus unique, vient de la possibilité d’utiliser des rites. Pouvoir mystiques que seul le duo Nara et Fosaken peuvent utiliser, pour donner un énorme avantage en combat, comme par exemple, pouvoir se téléporter directement derrière un ennemi, ou d’utiliser une sorte d’explosion IEM qui paralyse tout sur son passage. Bien entendu l’utilisation des rites demande de l’énergie qu’il faudra user au bon moment.

Testé via une version PlayStation 5, Chorus présente un habillage particulièrement réussi voir excellent sur certains point et passage. Le jeu ne présente pas de bug majeur et propose donc une expérience solide avec un taux de 60 images par seconde constant. De quoi pouvoir profiter pleinement de cette expérience qui se veut agréable et accrocheur. On notera tout même que les animations faciales de Nara sont en dessous et qu’en parcourant l’ensemble de l’univers proposé, une certaine répétitivité peut être ressentie sur la longueur. Bref, Chorus est clairement une très belle surprise pour cette fin d’année pour les amateurs du genre comme pour les nouveaux joueurs.

A propos cedangelus

Voir aussi...

Notre avis sur le téléviseur C835 TCL 4K Mini LED TV 65 pouces

Le fabricant chinois de matériel électronique (téléphones mobiles, smartphones, téléviseurs, ordinateurs) TCL Technology a présenté le 1er septembre dernier …

« Tori et Lokita » au cinéma !

Aujourd’hui en Belgique, un jeune garçon et une adolescente venus seuls d’Afrique opposent leur invincible …

Google lance Google Nest Wifi Pro en Suisse

Un système WLAN qui permet de gérer plus rapidement et plus facilement toutes les connexions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code