Home / Games / Avis – Elden Ring

Avis – Elden Ring

L’industrie du jeux vidéo est en ébullition en ce début d’année, avec toutes ces sorties majeures qui vont vous faire tourner la tête. Mais il y en a un qui suscite un certain intérêt. Depuis son annonce et en particulier avec sa collaboration avec le célèbre écrivain, George RR Martin, Elden ring n’a cessé de voir la hype de sa communauté grandir au point de devenir virale et toucher tous les joueurs à travers la sphère vidéoludique. Disponible depuis le 25 février, nous avons réussi à mettre la main sur le titre, et après des heures d’acharnement et un nombre incalculable de  » you died » on vous livre notre verdict. Alors GOTY ou pas?

Avant de se lancer dans cette aventure, il faut savoir qu’Elden Ring est un souls-like développé par FromSoftware et tout comme la série des Souls, ou encore Bloodborne, ce RPG est basé sur un univers Dark Fantasy et se repose sur les mêmes acquis, que ce soit dans sa construction, sa progression, sa narration qui reste toujours autant nébuleuse mais aussi prenante qui pousse les joueurs à être curieux et à reconstruire, relique après relique, rencontres après rencontres avec les différents PNJ, ce lore très dense. Mais le point indissociable à la série reste tout de même sa difficulté ultra punitive, ce qui demande une grande exigence mais surtout énormément de patience. Mais attention, rien n’est insurmontable et Elden Ring permet à tout un chacun de pouvoir explorer et avancer à son rythme. De quoi permettre aux nouveaux joueurs du genre de trouver leur place dans cette aventure assurément épique. 

Levez vous Sans-éclat et partez reconquérir l’entre Terre et récupérer les ruines majeures.

Après la création très complète de votre avatar et le choix d’un archétype de départ, Elden Ring nous entraîne directement dans le vif du sujet. L’entre Terre se dévoile sous nos yeux et la première chose qui frappe dès les premières minutes, c’est cette magnifique direction artistique qui nous scotch littéralement, mais également l’étendue de la zone de jeux qui n’attend plus que nous.

Parce que oui, pour cette opus, l’équipe derrière Hidetaka Miyazaki, a fait le choix de faire évoluer sa formule connue depuis le tout premier Demon’s Souls  avec ses long couloirs sombre, pour offrir au joueur le titre le plus ambitieux en chamboulant au passage quelques codes avec un monde ouvert construit autour d’un seul et même objectif, à  savoir l’exploration pure et simple. Ici, pas d’objectif, pas de journal de quêtes, juste vous, votre carte ( à compléter au fur et à mesure que vous progressez), votre épée et votre soif de découverte dans son plus simple appareil, et tout s’y prête pour créer et entretenir cette curiosité : mais il y a quoi la bas? Je peux y aller? Tout en gardant en tête l’intrigue principale et c’est sur ce principe que réside toute la force d’éden Ring. Le monde imaginé en étroite collaboration entre le studio et George RR Martin, regorge de lieux à visiter, grottes, tombes, catacombes, legacy donjon, secrets, boss annexes et j’en passe. Mais rien n’est affiché sur la carte, c’est à vous de découvrir, de provoquer votre chance. Mais une chose très importante, c’est que nous sommes toujours récompensés de cette curiosité. 

Cette approche offre donc une liberté sans précédent aux joueurs et permet de mettre en pause un cap de difficulté impossible à passer, pour fouiller, monter en niveau, s’équiper et revenir franchir ce cap. Alors oui, et je vais mettre court à tout débat autour de la difficulté qu’offre Elden Ring. Le titre est certes plus abordable dans son ensemble au vu de son monde ouvert et de son approche totalement libre, mais il garde tout de même sa difficulté légendaire et il sera difficile de se défaire du premier boss que nous allons rencontrer. De plus, il ne suffit que de quelques heures avant sa rencontre ce qui risque de rebuter plus d’un si vous ne vous investissez pas un peu. On peut même se permettre de dire sans trop se tromper qu’Elden Ring propose une difficulté supérieure à Dark Souls 3 en début de jeu.

Pour autant ce sentiment de frustration s’évapore une fois ce pic passé et le sentiment d’avoir accompli une étape cruciale vient mettre un point final aux heures passées sur un même boss.

Une technique qui évolue timidement mais qui  garde ses fondamentaux.

Elden Ring est une claque monumentale par rapport à sa direction artistique, son univers maîtrisé, ses combats épiques, le plaisir de jeu infini qu’il procure. Personnellement je n’arrive pas à lâcher la manette. Les habitués retrouveront rapidement leurs marques tant la formule évolue peu, mis à part l’arrivée du saut comme dans Sekiro et la possibilité d’invoquer divers esprits pour nous prêter main forte lors de nos affrontements.

Mais il faut être honnête, techniquement il faudra repasser. Attention le jeu n’est pas moche et encore une fois sa DA claque, mais nous sommes clairement face à un titre qui commence sérieusement à dater techniquement, mais aussi au niveau de son gameplay au point de se dire qu’on joue finalement à Dark Souls 3, qui commençait déjà à montrer ses faiblesses à l’époque. En bref, même si la hype autour du titre est amplement justifiée, avoir du clipping, des chutes violentes d’ images par seconde, des bugs, bref une optimisation dans son ensemble moyenne, ne pardonne pas en 2022. L’excuse d’avoir un monde ouvert gigantesque n’est plus vraiment un argument pour justifier certains points. Malgré les nombreuses mises à jour effectuées depuis le lancement, le titre souffre encore de soucis techniques en particulier sur PC. Mais nul doute qu’avec la réactivité de FromSoftware ses soucis devraient rapidement tomber aux oubliettes.

Il en va de même pour son gameplay, et sous prétexte que le jeu doit être difficile pour être difficile on passe outre des défauts majeurs, à multiples reprises pénalisés pour d’autres productions. Je parle d’une IA complètement absente, des aberrations lors de certains combats, comme la possibilité d’être touchée par une attaque à travers les murs, ne pas pouvoir gérer deux ennemis face à vous pour la garde un verrouillage et une caméra capricieuse dans certaines situations, des ennemis bloqué par une porte ou encore le décor, et pour finir la réutilisation d’ assets des précédents jeu du studio sans même une retouche ou amélioration d’animation en dit long par moment. Elden Ring est certes la production en ce début d’année mais il ne faudrait pas laisser juste sa hype prendre le dessus et oublier les travers qu’on peut reprocher à d’autres studios qui tente d’offrir à leur niveau des titres de qualités.

Verdict ? 

Pour résumer, Elden Ring est l’aboutissement d’un travail titanesque délivré par le studio nippon. L’atmosphère, le level design, la direction artistique sont juste bluffant, le monde ouvert fourmille de lieux et de secrets à en perdre la tête afin de découvrir et de débloquer l’armure, l’arme, la magie ultime ou le secret qui vous aidera dans votre progression. Un chef d’œuvre ? Presque si nous faisons abstraction de sa technique, l’ergonomie globale du jeu rend l’aventure laborieuse, mais aussi sur certaines aberrations difficiles à digérer pour une production de 2022. Bref, un titre indispensable certes mais à ne pas mettre entre toutes les mains.

A propos cedangelus

Voir aussi...

No Man’s Sky sur Switch dès le 7 octobre 22

Le jeu sera disponible en digital via la boutique en ligne de Nintendo et physiquement …

Matchpoint – Tennis Championships proposera bien le cross-play

Une démo est d’ores et déjà disponible et Kalypso Media dévoile par la même occasion …

Taiko no Tatujin Rhythm Festival disponible le 14 Ocotobre

Taiko no Tatujin Rhythm Festival, le tout nouveau jeu de la franchise Taiko no Tatsujin …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code