Home / Games / Avis – Samurai Warriors 5

Avis – Samurai Warriors 5

Après 7 ans d’absence sans donner de nouvelle, la licence iconique de Koei tecmo et d’Omega Force, revient au travers de ce qui peut être qualifié de reboot voir d’une pré-séquelle de la licence, puisque ce Samurai Warriors 5 reprend et permet de revivre les événements du premier opus, au côté du jeune Nobunaga Oda mais également au côté de Mitsuhide Akechi, qui cherchent par tous les moyens d’unifier le Japon sous l’ère Sengoku.

Petit rappel pour celles et ceux qui ne sont pas familiarisés avec les Muso. Samurai Warriors tout comme Dynasty Warriors, sont des hack’n slash de grande envergure nous plaçant au commande d’un personnage surhumain face à des centaines ennemis. Le but est, tout en martyrisant une touche, d’enchaîner des combos et de renverser la vapeur à 1 contre 1000 sur de grande carte criblé d’objectifs. Le tout basé sur des mécaniques simples mais plaisantes ainsi qu’une trame narrative accrocheur. 

Un retour subtil.

Nouveau départ donc, l’histoire totalement repensée de Samurai Warriors 5 se déroule à la fin de l’ère Sengoku, le Japon est déchirer par une guerre de domination entre les seigneurs, et le jeune Nobunaga du clan Oda, surnommé le ” Grand imbécile d’Owari ” tante à tout prix de réunifiée son pays peut importe les conséquences de ses actes. Découpé sous 5 grands chapitres eux-mêmes divisés en plusieurs missions, l’originalité de ce nouveau Samurai Warriors est qu’au delà de suivre l’histoire principale par l’intermédiaire de Nobunaga Oda, il est également possible de vivre ce récit en suivant les péripéties de Mitsuhide Akechi, mais également de certains protagonistes secondaires au travers de quelques mission dédiés. Cette approche plus axée sur la narration avec énormément de scènes de dialogue, permet d’introduire des événements jamais abordés dans la série, ce qui offre une vision différente du lore, afin d’attirer les nouveaux joueurs sans oublier les habitués, le tout en VOSTFR. Un ajout non négligeable aujourd’hui. 

Ce reboot de l’histoire à également un coût, puisque le nombre de personnages présent et jouable diminue fortement passant habituellement de la cinquantaine, à une petite trentaine. Alors pas de panique, puisqu’au final, les développeurs ont préféré mieux travailler et approfondir le lore de chacun d’entre eux, pour une meilleure cohérence. De plus ceci évite les clones de personnages et fait disparaître cet aspect de redondance propre à la franchise. Un mal pour un bien au final.

Pour accentuer ce renouveau de la franchise, les développeurs ont également opté pour un changement graphique. Ici, exit le côté réaliste des graphismes travaillés d’années en années pour une approche, pour certains facile, en Cell-Shading afin de donner à l’œuvre un aspect plus manga, plus dans l’ère du temps, accentué par des effets très Nippon. Il faut avouer que l’ensemble fait mouche et le rendu global est très agréable en particulier lors des phases de combats avec des effets très jolis et réussis. Malheureusement et ce n’est plus une surprise, puisque les Samurai ou Dynasty Warriors sont réputés pour leur technique daté, cet opus n’y échappe pas, bien que le Cell-Shading sert par moment de cache misère, on ressent bien les limites techniques même en cinématiques. Des lacunes qui ne gâchent en rien l’expérience de jeu, en général.

C’est bien beau tout ça, mais manette en main ça donne quoi?  

Ben c’est simple, Samurai Warriors 5 ne bouscule pas la franchise tout en s’appuyant sur son aîné et vient ici peaufiner l’ensemble. Chaque personnage possède son propre style de combat ce qui confère plus de variété dans les combos qu’il faut réaliser en jonglant entre les différentes combinaisons de touche ( attaque normale et ruée ). La petite nouveauté passe par l’arrivée des techniques ultimes, attaque dévastatrice qui permet de renverser des centaines d’adversaires rapidement ou vous confère un boost temporaire. La une fois encore, ces techniques sont propres à chaque personnage et à l’arme utilisée ce qui renforce le côté unique sur le champ de bataille et propose donc une plus grande variété de gameplay. On évite ainsi de tomber trop rapidement dans la spirale répétitive. Bref, toujours aussi fluide, plaisant voire jouissif, cet épisode joue bien son rôle de défouloir, avec un contenu toujours aussi conséquent, malgré le nombre de personnages revues à la baisse.

En effet, en plus du mode histoire cité plus haut, qu’il faut terminer à la fois avec Nabunaga mais également avec Mitsuhide, on peut toujours compter sur le mode libre afin de refaire n’importe quelles missions d’un chapitre avec le personnage de notre choix. Dorénavant il faut composer avec le mode Citadelle. Ce mode propose de nouvelles missions axées sur la défense de notre château. Le but est toujours de faire face à des centaines d’ennemis et d’officiers, tout en les empêchant de détruire notre base dans un temps établi. A la fin et surtout lors de la réussite de ces différentes missions, on récupère divers matériaux ( bois, pierre, métaux ), afin d’améliorer nos bâtiments ( dojo, écuries, forge etc.. ) dans le but de faire progresser votre personnage et ainsi réaliser les missions et chapitres plus difficiles. Le tout jouable en coop local ou en ligne, une possibilité qui n’existe presque plus aujourd’hui et qu’il faut souligner !

Soufflant un vent de fraîcheur en ayant pris le pari de rebooter sa franchise, Koei Tecmo et Omega Force, sans vraiment bousculer la formule de base, permet à un plus grand nombre de joueurs de découvrir la franchise des Samurai Warriors sans oublier les vétérans. Espérons que cette inspiration donne des idées aux développeurs pour une suite ou donne également un coup de balai à Dynasty Warriors.

A propos cedangelus

Voir aussi...

Sonic Dash passe la barre des 500 millions de téléchargements pour les 30 ans de Sonic !

le hit mobile de SEGA of America, Inc., a récemment franchi une barre symbolique : lancé …

Guild Wars 2 : la seconde bêta de End of Dragons débutera le 21 septembre

À partir du 21 septembre à 18h00, en se connectant à Guild Wars 2, les joueurs pourront créer jusqu’à …

Conqueror’s Blade : Tyranny sera disponible le 28 septembre

Intitulée Season IX: Tyranny, celle-ci sera disponible en téléchargement gratuit à partir du 28 septembre. Elle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code