Home / Techno / Stockage dans le Cloud : petite caisse à outils…

Stockage dans le Cloud : petite caisse à outils…

Il ne se passe pas un jour ces derniers temps sans qu’une annonce relative au stockage dans le nuage n’émerge. Une diversité qui assombrit notre clarté de perception face à ces services. Nous en avons sélectionné les principaux, avec leurs points forts et leurs faiblesses…

Qui a dit que ça ne valait pas un clou?

Le trend du stockage à distance des données est devenu un marché que bien des acteurs s’arrachent, à coup d’espace de stockage gratuit en plus, de services liés ou d’intégration plus ou moins poussée dans un écosystème ou via la multitude d’appareils connectés permettant de profiter de ses données à tout moment. Si l’intérêt commercial de ces entreprises est motivé soit par des tarifs d’abonnements calculés au plus juste ou par le biais d’une utilisation de nos données à des fins publicitaires (on pense principalement à Google…), du côté des utilisateurs, il faut néanmoins garder en tête quelques points essentiels.

En règle générale, ces services garantissent que vos données vous appartiennent et qu’elles ne serviront pas à des fins commerciales tierces. Seul Google Drive inclut dans ses clauses contractuelles qu’il se reserve le droit d’utiliser nos données pour une « meilleure intégration aux services existants ». Reste à savoir si cette notion un peu vague définit la publicité comme un service! D’un autre côté, il faudrait considérer toute données, fichiers ou plus largement, tout ce que nous publions sur le web comme ne nous appartenant plus totalement, puisque copiable et stocké dans des lieux distants que nous ne maîtrisons pas. En résumé, si vous optez pour le stockage de vos données sur un espace Cloud, n’oubliez pas que vous êtes tributaires d’un service, qui pourra changer ses conditions d’utilisation, être susceptible d’une panne, scanner vos données, ou encore, être stoppé sans préavis. Mais voyons plutôt le bon côté des choses 😉

DropBox

Sans conteste le leader sur le marché du stockage Cloud, DropBox séduit sur bien des points. Avec un espace de stockage gratuit de 2GB, que l’on pourra étendre gratuitement soit en faisant la promotion du service par parrainage, ou encore en uploadant vos images, et extensible jusqu’à 100GB pour 199$ US par an, Dropbox est intéressant surtout dans sa version gratuite, de par des tarifs relativement élevés pour ses abonnements payants. Le point fort de Dropbox réside surtout dans sa simplicité. Versions PC, Mac, iPhone, Android, etc, c’est la solution sans prise de tête. Un dossier synchronisé sur votre Pc, et hop, voilà vos données accessibles depuis tous vos appareils connectés. On appréciera cette simplicité pour partager ses fichiers via un simple lien mailé, réaliser du streaming media ou encore travailler de façon collaborative sur des fichiers.

Google Drive

Drive est le « petit nouveau » qui s’est fait attendre. Mis à part la politique de la firme, qui se reserve certains droits relatifs aux traitement des données, comme indiqué plus haut, Drive a quelques atouts en poche. Les 5GB qu’offre Google peuvent être considérés comme une évolution de Docs, d’autant que l’aspect du service en est proche. On y apprécie tout spécialement la possibilité d’y ouvrir 30 sortes de fichiers, y compris ceux issus de Photoshop, même sans posséder le soft d’Adobe. La fonction quick-look est agréable pour naviguer dans les fichiers, tandis qu’une option OCR, permettant de scanner les images peut être activée à l’envie. Il se synchronise de façon similaire à Dropbox par sélection de dossiers et les fichiers s’y déposent également par un simple glissé-déposé. Un service proche de Dropbox, mais parfaitement intégré à votre compte Google. Dispo sur PC, Mac et Android. Une version iOS est en cours de portage. Ici aussi, la version gratuite est la plus intéressante, puisque les espaces supplémentaires facturés ne sont pas très bon marché (60$ US / an), même si plus accessibles que pour Dropbox.

On pourrait encore citer d’autres services, comme Skydrive de Microsoft, iCloud d’Apple, Wuala de LaCie, etc… Mais nous vous en proposons un dernier, qui merite le détour de par ses fonctionnalités très complètes…

Sugarsync

Alternative de plus en plus populaire à Dropbox, SugarSync peut se targuer d’avoir le panel de fonctionnalité le plus complet actuellement. Synchronisation de dossiers multiples, suivi de version, téléchargement vers les mobiles, streaming media, collaboration sur des fichiers, API publique, partage de fichiers par lien mail, protection de fichiers par mot de passe, rien ne lui manque. Tout cela sur PC, Mac, iPhone et Android. Le 5 premiers GB sont gratuits, tandis qu’il faudra compter 149.99$ pour un abonnement annuel de 100GB.

Pour terminer ce petit tour non exhaustif des solutions de stockage dans le nuage, il en reste une à laquelle il convient de penser. Pour un peu plus de 300.-, il est possible d’acquérir un NAS incluant un disque dur de… 1To! A domicile, vous en apprécierez la rapidité de votre réseau, sans parler de la capacité de stockage et des fonctions multimédia qu’offrent ce genre de produits (cf. nos tests du Synology DS112 et du NSA325 de Zyxel). Le rapport avec le stockage dans le cloud? Par une simple configuration de votre NAS, vous pourrez le rendre accessible depuis internet, avec votre laptop ou smartphone. Vous aurez ainsi votre propre Cloud, à un prix imbattable relativement à la capacité de stockage, tandis que votre parano n’aura plus raison d’être…

E.R.

A propos rivera

Voir aussi...

Un concert virtuel pour le trentième anniversaire de Sonic

Fans de Sonic, montez le son ! Toujours à l’occasion des trente ans de Sonic le …

DRAGON BALL: THE BREAKERS : les inscriptions pour la bêta fermée sont lancées

La Closed Beta Test de DRAGON BALL: THE BREAKERS sera disponible le 4 et 5 décembre sur …

Les Games with Gold de décembre 2021

The Escapists 2 – Disponible du 1er au 31 décembre Dans la toundra ou le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code