Home / Games / Avis – EA Sports FC24

Avis – EA Sports FC24

Avant-propos : EA Sports FC 24 a été testé sur PlayStation 5 avec un code Éditeur, la suite du jeu de foot d’Electronic Arts Sports est de retour comme chaque année sur PlayStation 5/4, Xbox Series, Xbox One, PC et Nintendo Switch.

Peu avant la sortie de FIFA 23, EA Sports annonçait son divorce avec la franchise FIFA suite à un désaccord et peut-être l’envie à la Fédération internationale de Foot de proposer une version alternative, au travers d’un autre studio, du jeu de foot après 30 ans de monopole. En attendant, EA Sports continue son petit bonhomme de chemin comme si de rien n’était, ce qui ne change rien au niveau des licences d’équipes et championnats, et propose sa propre version des jeux de foot et informe au travers d’EA Sports FC 24 de grands changements. Ça, c’est la promesse, mais dans les faits, c’est tout autre chose, enfin quoique, cette année FC24 propose un gameplay modifié, plus réaliste. Alors attention à cette affirmation, il ne faut pas s’attendre à une révolution, FC24 hérite en tout point à FIFA23 et à tout ce qui a été fait précédemment et reste donc un jeu avant tout arcade avec une prise en main rapide. 

Mais il faut l’avouer et comme à chaque édition, le studio essaie de nouvelles combinaisons afin de trouver l’équilibre parfait entre attaque et défense. Pour cette version 24, ce qui nous a frappé dès le premier coup d’envois est que les joueurs sont bien plus lourds dans leurs actions et déplacement, ce qui a forcément un impact dans la construction de votre jeu et donc demande de mieux faire circuler son ballon, un jeu plus collectif au final pour réussir à construire votre attaque. Bref, un style de jeu qui ressemble un peu plus à la réalité en soi, bien que certains joueurs restent et resteront des OFNI (objet footballistique non identifié). Du coup, un petit temps d’adaptation est bien évidemment demandé pour mieux appréhender cette monture. De fait, niveau défense, il va falloir être précis dans son déplacement et mieux anticiper, puisque se jeter sur un joueur peut vite devenir fatal. En soi, dès amélioration de gameplay bienvenue, à voir ce que donneront ces ajustements dans le temps et dans les prochaines versions du jeu.

Dans la continuité d’une évolution du gameplay et surtout de la prise en main de ce nouveau FC24, les personnages clés dotent d’un système de styles de jeu qui permet d’accentuer leur efficacité sur le terrain, mais aussi de les spécialiser dans un rôle. Encore une fois le tout pour coller au mieux à la réalité. De ce fait, il existe 34 styles de jeux et chaque joueur peut en avoir une ou plusieurs mais un seul style devient prioritaire et c’est sur ce dernier que se base le gameplay de tel ou tel joueur et pourra faire la différence dans votre collectif. Neymar Jr obtient le style, Technicien, Kyllian Mbappé, foulé rapide, Erling Haaland, acrobatique. Un ensemble de style sur lesquels il faut garder en mémoire lors de la construction de son effectif, notamment en FUT par exemple.

En parlant de FUT, le mode star de la génération FIFA est bien présent pour le plus grand bonheur des fans. En termes d’évolution, il ne faut pas s’attendre à grand-chose, mais garde les mêmes bases présentes et intégrées que dans FIFA23. Les défauts inhérents à ce mode sont toujours présents, on fait avec en somme. Par contre, la ou FC24 se démarque, réside dans la possibilité de construire son équipe comme on veut, point de vue mixité. Oui, EA Sports et FIFA avait enfin intégré le foot féminin avec les différentes possibilités de jouer avec les équipes et championnats. Mais FUT ne fait plus le distinguo, vous pouvez faire ce que vous voulez avec les joueurs et joueuses. Aligner dans votre équipe Wendie Renard et Paul Pogba, c’est possible, Eugénie Le Sommer en attaque avec Kylian Mbappé, hop faisable. Bref, vous avez compris que vous avez une totale liberté dans la construction de votre effectif dans le mode FUT. De quoi agrandir l’attrait à ce mode. Petit plus qui peut faire la différence, est que maintenant, à l’instar d’un My team de NBA 2k, il existe les cartes évolutives et qui peuvent évoluer en fonction des objectifs réaliser.

Pour le reste, on note que le moteur graphique et physique le Hypermotion continue de nous offrir des animations de plus en plus réalistes malgré son âge, en particulier sur les mouvements des joueurs en jeu. Un vrai régal. 

Puis c’est tout, enfin, oui et non, FC24 ne fait guère évoluer ses autres modes de jeu. On notera l’arrivée du cross play entre console, mais aussi avec le PC pour le mode Volta et Club, de quoi enfin briser la barrière et laisser libre aux joueurs le choix de leur plateforme de jeu. Le mode Carrière quant à lui ne bouge pas vraiment, mise à part une gestion un peu plus poussée en intégrant un agent pour la carrière joueur, et la possibilité d’attribuer un entraîneur spécifique aux différents postes pour la partie manager, il est possible d’assister au grand cérémonial très attendu des fans de foot, à savoir le ballon d’or en fin de saison. Par contre, il n’est toujours pas possible de faire de carrière féminine.

Pour terminer cette revue annuelle, on note l’arrivée de Laure Boulleau, l’ex-internationale française, actuellement consultante sur canal +, au côté de Benjamin Da Silva et d’Omar Da Fonseca pour les commentaires en match. Une touche féminine très appréciée.

EA Sports FC 24, ex FIFA, continue son évolution en solo maintenant. Si rien ne vient réellement transcender cette édition 24, on notera les différents ajouts comme le cross play, la mixité dans FUT et l’approche plus réaliste, plus technique cette année. À voir dans le futur, le divorce avec la licence FIFA impactera vraiment le titre.

A propos cedric

Voir aussi...

Un nouveau Nintendo Direct, mardi 18 juin

Nintendo nous donne rendez-vous mardi 18 juin à 16:00 pour un Nintendo Direct d’environ 40 …

Avis – Sony Xperia 1 VI

Les générations précédentes du Xperia 1 ont eu de la peine à trouver leur public. …

Life is Strange : Double Exposure dévoile de nouveaux détails

Les développeurs de Deck Nine, Jonathan Stauder (directeur du jeu) et Felice Kuan (directeur narratif), …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *