Home / Games / Avis Flash – Wonder Boy: Asha in a Monster World

Avis Flash – Wonder Boy: Asha in a Monster World

Wonder Boy, la série de jeux de plateforme cultissime des années 80-90 chez Sega est à nouveau à l’honneur cette année avec le petit dernier, succédant au remake de The Dragon Trap en 2017, avec Wonder Boy : Asha in a Monster World.

Un remake fidèle

Dans ce remake, le studio Artdink a opté pour un cell shading en 3D. Les décors sont très beaux et on se laisse rapidement porter par la bande-son bien orchestrée. Le gameplay, lui, est des plus classiques, avec des attaques disponibles dans 4 directions et la possibilité d’augmenter les dégâts grâce à la magie. On y a même droit à une attaque vers le bas à la façon de Shovel Knight. De quoi récupérer rapidement des pièces et des items de soins. Ce gameplay s’étoffe tout au long de la partie, non pas par une évolution de l’héroïne, mais par celle de notre animal de compagnie volant, un Pepelogoo. Tout d’abord très léger, il sera utile pour planer dans les airs et faire un double saut. Puis, ne résistant pas à la tentation de fruits juteux, il deviendra plus gros et utile à accomplir de nouvelles tâches, comme éteindre une lampe torche, colmater un geyser ou encore faire office de plateforme. Une façon originale et intéressante d’amener de nouvelles situations de gameplay.

Ce qui aurait pu donner lieu à une structure à la Metroid se révèle par contre très dirigiste. Asha in a Monster World est finalement un titre linéaire et il ne sera pas possible de revenir en arrière pour exploiter les nouvelles compétences de votre animal de compagnie. Certains passages du jeu fleurent bon les années 90, avec entre autres un système de sauvegarde entièrement manuel, ce qui implique des arrêts dans le jeu pour enregistrer la progression, en mettant le jeu en pause.

Dernier point, la 3D utilisée par Artdink est basée sur les perspectives pour en faire des strates que le joueur peut explorer, mais fonctionne de manière bizarre, forçant à repasser par un point précis pour changer de plan. Ce qui est également valable pour les différents boss, avec des attaques en perspective compliquées à lire.

Au final, Asha in a Monster World s’avère plutôt sympathique dans le genre néo-rétro avec quelques mécaniques de jeu intéressantes et une bonne direction artistique. Mais certaines séquences ont mal vieilli et la 3D s’avère parfois imprécise. À noter qu’avec ce remake, en version physique, le titre d’époque, Wonder Boy IV est inclus, directement stocké sur la cartouche pour la version Switch et sous forme de code à télécharger pour la PS4.

A propos rivera

Voir aussi...

Avis – Far Cry 6 pour la révolution on repassera

Après une petite pause bien méritée, la licence culte d’Ubisoft est enfin de retour sur …

Avis – Samsung Galaxy Z Flip 3

Samsung nous a proposé en test le Galaxy Z Flip 3, un smartphone pliable intéressant …

Hot Wheels Unleashed dévoile les packs Batman et DC Super Villains

A l’occasion du DC™ Kids Fandome, Milestone a dévoilé de nombreux contenus inédits pour Hot Wheels Unleashed. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code