Home / Android / Avis – Galaxy Z Flip 4

Avis – Galaxy Z Flip 4

Le nouveau Galaxy Z Flip 4 de Samsung succède au Flip 3 en gardant la même formule de mobile pliable à clapet. Un smartphone plaisant qui fait dans la continuité.

Compact et fonctionnel

Arrivé en même temps que le Z Fold de cette année, le Z Flip 4 qui nous intéresse ici constitue le modèle le plus compact du lot. Mettant en avant une sorte de renaissance du téléphone à clapet, il a tout pour conquérir un public de nostalgiques.

Au jeu des sept différences, celles le distinguant de son prédécesseur ne sautent pas aux yeux. Il faut y regarder de près pour constater du soin apporté par Samsung à son modèle pliant. On voit alors que le dos et l’avant, soit les parties colorées, disposent maintenant d’une finition mate, tandis que la charnière et les tranches sont métallisées. On apprécie également les arrêtes qui s’affinent, tandis que le châssis est un peu moins massif. Les modules photo, eux, sont plus épais sans être plus larges, alors que le flash occupe moins de place. Pour finir, la taille de l’écran externe n’évolue pas et garde sa diagonale de 1,9 pouce. Ce dernier permet d’y placer certains widgets en plus d’afficher l’heure. Les défauts constatés l’an dernier sont toujours de mise, comme la nécessité d’ouvrir le mobile pour accomplir certaines actions comme changer de playlist sur Spotify. On note cependant qu’il est maintenant possible de répondre à un message par une phrase prédéfinie. La seule vraie nouveauté à mettre au crédit de ce petit écran étant sans doute son passage à une protection Corning Gorilla Victus+. Si on se penche sur les dimensions du mobile, elles sont peu ou prou les mêmes que celles du Z Flip 3, tout comme son poids, 165,2 x 71,9 x 6,9 cm déplié et 84,9 x 71,9 x 15,9-17,1 cm plié pour « seulement » 187 g. Le mobile est toujours compact et son dépliage à une main est facile. D’une fois déplié, bien malin qui saura différencier le Z Flip 4 du Z Flip 3, même si la pliure en son centre semble moins prononcée, même si elle se sent toujours sous les doigts, sans pour autant que cela soit gênant. Pour ce qui en est des touches latérales, là aussi, c’est un copié-collé du modèle précédent, alors que la touche de démarrage tient rôle de lecteur d’empreinte digitale. Enfin, la connectivité est bien fournie, puisque le Wi-Fi 6 est bien de la partie, alors que le Bluetooth passe à la norme 5.2. Le smartphone est toujours certifié IPX8, résistant à une petite immersion, mais ne résistant pas à la poussière. Il faudra également prendre garde aux petites particules, qui risquent toujours de se glisser dans la charnière.

Toujours aussi compact d’une fois fermé

Vous l’aurez compris, les nouveautés sont assez peu visibles de l’extérieur. Il en va de même à l’intérieur. A commencer par la dalle qui est identique au modèle précédent, mais celui-ci était déjà excellent. On retrouve donc un écran de 6,7 pouces doté d’une résolution de 2640 x 1080 pixels au ratio 21 :9 et au taux de rafraîchissement de 120 Hz. L’écran est bien calibré et on en profite pleinement en mode naturel, restant très lisible même en plein soleil. L’Oled fait toujours des miracles côté contraste et le temps de rémanence est nul.

Performant

Samsung a intégré un Snapdragon 8+ Gen 1 à son pliable. Ce dernier offre de bonnes performances et une fluidité de tous les instants, y compris dans les jeux les plus gourmands. Les 8 Go de mémoire vive y sont sans doute pour quelque chose. Cependant, lors des longues cessions de jeu, le Z Flip 4 tend à chauffer et il arrive que la fréquence du processeur soit abaissée pour y parer, et il se peut que le framerate de certains jeux se voit diminué. Mais rien de vraiment alarmant.

Pour les férus de photo, ici non plus, Samsung n’apporte pas plus que ce qui était déjà proposé sur les modèles précédents. On retrouve deux modules de 12 Mpxls, avec tout au plus un capteur principal qui dispose de pixels un peu plus grands, tandis que l’ultra grand-angle reste inchangé. De jour, le résultat est bon, même si l’exposition se veut un peu forte, tandis que la colorimétrie est excellente. Pour pinailler, on dénote toutefois un contraste peu marqué. De nuit, le résultat est fidèle à la réalité avec une exposition correcte, mais toujours un contraste en retrait. L’ultra grand-angle donne des résultats similaires au capteur principal de jour, mais de nuit, le lissage trop important rend une image brouillonne pour des clichés pas vraiment exploitables. Enfin, pour les amateurs de selfies, le module intérieur de 10 Mpxls offre un rendu saturé, et il vaut mieux se servir des deux modules de 12 Mpxls avec le téléphone fermé pour un meilleur résultat, le petit moniteur de face le permettant sans sourciller. Dernier point, on apprécie la stabilisation optique lorsque l’on filme, dans une résolution allant jusqu’à 4K en 30 ou 60 i/s.

L’autonomie était un des points faibles du Z Flip 3 et le Flip 4 augmente un peu sa capacité de batterie en passant à 3700 mAh contre 3300 mAh. De quoi tenir une journée, mais guère plus, ce qui s’avère toujours un peu décevant sur un smartphone de cet acabit. Côté recharge, il faudra plus d’une heure et vingt minutes pour un cycle complet. Là aussi, Samsung pourrait faire mieux, alors que le constructeur ne fournit pas le bloc de recharge et que celui-ci est limité à 25 W.

Au final, cette légère optimisation du modèle relativement à l’an passé peut nous laisser sur notre faim. Ceux qui feront le pas auront néanmoins en main un smartphone rapide et pratique, capable en photos et qui fait toujours son petit effet grâce à son look à clapet. Le Z Flip 4 est disponible à partir de CHF 939.-, tarif constaté ce jour sur le web.

A propos rivera

Voir aussi...

SD GUNDAM BATTLE ALLIANCE accueille son second DLC Knights of the Moon and Light

Ce DLC ajoute de nouveaux Mobile Suits ainsi que de nouvelles histoires à découvrir. Ce …

Let’s Sing 2023 Hits Français et Internationaux dévoile sa date de sortie et la playlist complète

Le prochain épisode de la célèbre franchise de karaoké sortira le 15 novembre 2022 sur Nintendo Switch™, …

Razer dévoile simultanément la collection de vêtements de sport Instinct et le sac de transport Duffel

La collection Instinct est une première pour la marque en matière d’équipement sportif et elle …

Un commentaire

  1. Bof. Rien de bien nouveau quoi…
    Attendons Apple sur les pliables, je suis certain qu’il y aura du neuf l’année prochaine 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code