Home / Games / Avis – Persona 5 Tactica

Avis – Persona 5 Tactica

Conditions de test : ce test a été réalisé sur Nintendo Switch, principalement en mode portable avec un code éditeur. Persona 5 Tactica est disponible sur Xbox Séries et dans le Gamepass, sur PlayStation 5 et 4 et sur PC.

Difficile d’être passé à côté du phénomène Personna 5 en particulier à son édition Royal qui pour la première fois apportait, entre autres, la localisation en français. Titre majeur dans le JRPG que je recommande les yeux fermés. Depuis son succès planétaire, Atlus, à l’origine des Shin Megami Tensei et des Personna, à surfer sur l’hype et proposée différente adaptation de son titre. Aminé en 2016, nouvelle production vidéo ludique en 2020 avec Personna 5 Strikers, Dancing in Starlight pour un jeu de rythme, mais cette fois, nos chers voleurs fantômes reviennent dans une formule totalement différente en proposant un tactical-RPG avec une histoire totalement inédite.

On retrouve donc Joker et sa joyeuse troupe lors des événements qui se déroulent dans Personna 5, plus précisément lors des vacances d’hiver, un peu avant le dénouement et la séparation du groupe. Après s’être tous retrouvés au Café LeBlanc, l’équipe va soudainement se retrouver transportée dans un monde parallèle aux caractéristiques d’un métavers avec à sa tête Marie, personnage tyrannique qui ne cherche qu’une seule chose, être aimé, au point de mener la vie dure à tous ses habitants. Malheureusement pour nos voleurs, leur pouvoir n’a pas le même effet dans ce monde et rapidement Marie prend le dessus et domine avec ses pouvoirs toute l’équipe. Seul Joker et Morgana sont épargnés et sauvés grâce à Érina, qui semble avoir une dent contre Marie. 

À la tête de son armée rebelle, Erina propose son aide afin de sauver les amis de Joker et en contrepartie de lui prêter main forte pour défaire le monde de l’emprise de Marie. Bien entendu, tout ne se passera pas comme prévu, et l’aventure proposée révélera quelques rebondissements. Comptez entre vingt et vingt-cinq heures pour boucler l’histoire principale et s’est sans compter sur le contenu annexe qui se résume à enchaîner diverses quêtes secondaires. Sachant que comme à son habitude, Personna 5 Tactica est particulièrement loquace, il est assez difficile de comprendre et surtout d’apprécier l’histoire si vous n’avez pas les bases, même si les développeurs ont fait un effort dans le récit afin de faire des rappels ci et là et différents clins d’œil au titre originel. 

Dans sa structure, ne vous attendez pas à pouvoir vous balader dans la ville de Shibuya ou autre quartier de Tokyo, ici l’action s’enchaîne entre dialogues sous formes de scènes ou de cinématiques qui débouchent par la suite aux phases de combats. Cela reste très minimaliste, connaissant une nouvelle fois Personna 5. Ceci dit, on retrouve cette bande son unique et cette mise en scène lors des cinématiques particulièrement réussies, sachant que le titre offre des graphismes plus mignons avec des personnes plus enfantins que l’épisode original.

Tout se passe au Café LeBlanc qui sert de base avec toutes les possibilités de bien préparer son équipe, bien qu’avant chaque combat il y ait toujours la possibilité de faire un saut dans le menu de préparation, afin de gérer ses compétences au travers un arbre de talent, gérer son équipement, mais surtout ses Personae, le cœur du titre. 

En parlant de Personae, une modification majeure a été apportée au titre dans le but de mieux s’adapter aux côtés tactiques. Bien entendu, la grosse gestion, avec le fait d’invoquer, de fusionner, est encore bien présente, sauf qu’il n’est plus possible de les capturer et notamment, Joker ne peut plus avoir plusieurs Personae avec lui. Maintenant, chaque membre de l’équipe des voleurs fantômes gardent leur Personae de base qui évolue, mais peuvent tous s’équiper d’un deuxième Personae, non pas pour le contrôler, mais afin d’utiliser en combat leurs capacités. Ce qui donne un nouvel aspect à prendre en compte.

Côté gameplay, comme précisé depuis le début, Atlus a fait le choix du tactical-RPG pour cet opus. Un genre assez particulier et qui n’attire pas autant que le traditionnel J-Rpg au tour par tour ou action-rpg. Pour autant, les développeurs ont fait un effort particulier afin de permettre de toucher le plus grand nombre et de faire en sorte que tout un chacun puisse s’amuser avec un système plus abordable, avec une gestion d’équipe aux nombres de trois au maximum en phase de combat. S’ajoute à cela, la touche Personna, avec les différentes mécaniques propres à la licence, comme le one more, l’utilisation des Personae ainsi que la possibilité d’utiliser les attaques à distance et au corps à corps. Globalement, le titre se veut très abordable avec la possibilité de changer la difficulté et l’absence de gestion d’affinités élémentaires. Seules les quêtes annexes à mon sens apportent un vrai challenge, car plus difficile avec des objectifs plus punitifs.

Persona 5 Tactica réussi le pari de promouvoir le tactical-RPG à un plus large public. Étant moi-même moins attiré par ce type de RPG, j’ai pu prendre un certain plaisir une fois plonger en jeu. Alors peut-être que j’ai été porté sans mal, parce que c’est Persona 5 et que l’univers me parle ? Mais je trouve l’approche d’Atlus intéressante. Malgré ça, le reproche principal porte plus sur son côté globalement minimaliste. Pas de balade libre, on enchaîne simplement les scènes et les temps de chargement viennent gâcher le tout. On aurait aimé bien plus en termes de contenu, surtout annexe, connaissant encore une fois le produit de base. La question est, est-ce le spin off de trop ? 

A propos cedric

Voir aussi...

Maîtrisez les techniques élémentaires d’Avatar, dans Fortnite Battle Royale

Maîtrisez les éléments de l’univers d’Avatar, le Dernier Maître de l’Air dans Fortnite Battle Royale …

L’anime phénomène SPY×FAMILY arrive dans PUBG MOBILE

PUBG MOBILE s’associe au phénomène mondial SPY×FAMILY pour pimenter l’action du champ de bataille avec …

« Rosalie » au cinéma !

Rosalie est une jeune femme dans la France de 1870, mais elle n’est pas une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *