Home / Games / Avis – Super Mario Bros. Wonder

Avis – Super Mario Bros. Wonder

On pensait avoir fait le tour des jeux Mario en 2D. C’était sans compter sur la créativité des équipes de Nintendo, puisque le dernier opus, Super Mario Bros. Wonder vient insuffler un vent de renouveau dans la série. On est parti pour le Royaume des Fleurs !

Un éléphant, ça trompe énormément

Tandis que la formule des Super Mario commençait un peu à s’enliser dans la routine, ce nouveau Super Mario Bros. Wonder vient tout remettre à plat, y compris dans l’identité visuelle. Bien sûr, on est toujours dans un jeu de plates-formes très coloré en deux dimensions où on retrouve Mario et sa clique, mais la direction artistique n’est plus celle du Royaume Champignon. A la place, on se retrouve dans le Royaume des Fleurs qu’il faudra explorer, tout en découvrant des fleurs prodiges qui modifient l’apparence des niveaux que l’on traverse. Et c’est là que le titre a quelque chose de magique. De plus, un énorme soin a été apporté à l’animation de ces personnages, tant pour les avatars jouables que sont Mario, Luigi, Peach, Toad et Yoshi, entre autres, ou celle des ennemis.

Mais le travail de Nintendo ne s’arrête pas au travail sur les graphismes. La jouabilité s’en retrouve également un peu bouleversée. Si les personnages jouables sont gérés identiquement en ce qui concerne les déplacements et les capacités, c’est avec un badge déblocable que la différence se fera. À l’instar de bon nombre de jeux d’action-aventure (trop) hâtivement étiquetés RPG, Super Mario Bros Wonder joue la carte des badges modificateurs de gameplay que l’on peut débloquer dans une boutique, moyennant des pièces violettes récupérées en route. Cette mécanique, qui fait penser aux charmes d’un Cuphead ou même d’un Hollow Knight, est résolument nouvelle dans l’univers de Mario. Vous pourrez par exemple, en fonction des niveaux, utiliser le badge permettant de vous accrocher aux murs pour offrir davantage de verticalité dans l’exploration, ou bien celui sous forme d’aimant qui attire directement les pièces vers vous… ou encore ceux qui permettent de sauter plus haut, ou de planer. De quoi diriger Mario “à la Peach” par exemple. Ce système, qui semble extrêmement complet, a pour avantage d’immensément diversifier les mécaniques de progression et d’exploration dans un jeu qui semble en outre défier la linéarité qui caractérise historiquement la série. On ne regrette qu’une seule chose, surtout après avoir essayé le jeu en multijoueur local : en coopération, tout le monde utilisera le même badge, ce qui semble un petit peu limiter l’intérêt d’une partie en groupe où chacun(e) aurait bénéficié de sa “spécialité”. Par contre, Nintendo a eu la bonne idée d’enfin proposer une véritable coopération où les différents joueurs à l’écran ne peuvent pas se heurter : finis les rebonds indésirables propulsant votre ami(e) dans le vide contre votre gré.

Enfin, terminons cet aperçu du vaste Royaume des Fleurs où Bowser a encore une fois fait des siennes en parlant de la fonctionnalité qui fait parler tous les joueurs du titre : la transformation de Mario (et de ses compagnons !) en éléphant. Nous avons évidemment pu tester cette nouvelle aptitude vedette, qui donne l’impression d’un Mario plus fort que jamais, et qui est particulièrement drôle visuellement, peu importe le personnage joué que l’on transforme en pachyderme. Cela rappelle un peu la toute-puissance d’un Wario dans les épisodes Game Boy, avec le même zeste d’humour décalé qui en découle.

Mais ce n’est pas la seule transformation que nous avons pu essayer, puisqu’il était également possible de tester la fonction “foreuse” qui permet au joueur de se glisser dans le sol ou le plafond, en plus de détruire des rochers en les forant. Bien qu’il y ait un petit coup à prendre en termes de prise en main, cette transformation est également très amusante et donne une autre dimension à l’exploration, jamais vue jusqu’ici dans un jeu Mario. Nous pourrions également vous parler d’énigmes innovantes, basées sur des mécaniques inconnues même des plus grands fans de Mario, comme ces tuyaux à pousser pour reconstituer des figures symétriques, mais nous en avons peut-être déjà trop dit, puisque rien ne vaut le plaisir de découvrir par soi-même toutes les petites pépites que réserve ce Super Mario Bros. Wonder.

Le meilleur Mario depuis bien longtemps

Après des heures de test de ce nouveau volet, on en a décidément la banane, avec le sentiment d’avoir rajeuni d’une bonne vingtaine d’années. Nintendo a très largement réussi son pari de redonner un coup de neuf à la branche 2D de la franchise des Mario. Un must have qui devrait venir combler tous les fans de la licence comme les nouveaux arrivés dans l’univers de Mario.

A propos rivera

Voir aussi...

Kingdom Come: Deliverance II arrivera en 2024

Kingdom Come: Deliverance II est une véritable suite du premier opus, bien que son écriture et son …

Présentation du nouvel archétype, le Convocateur du second DLC de Remnant II

Bonus principal : Visionnaire – Permet aux joueurs de repousser les limites de leurs talents en accordant …

F1 24 présente ses principales nouveautés

Lancé plus tôt que les années précédentes, le jeu est prévu pour ​ le 31 mai …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *