Home / Techno / Appareils photo / Notre avis sur la caméra CineLine FX-30 de Sony

Notre avis sur la caméra CineLine FX-30 de Sony

La gamme CineLine de Sony s’est récemment dotée d’une nouvelle caméra compacte orientée cinéma, la FX30 qui vient compléter une offre déjà très intéressante avec ses prédécesseurs la FX9, la FX6 et la FX3. Et si la FX-30 est qualitativement excellente et très complète, c’est son prix qui interpelle. Vendue CHF 2300.- (boîtier nu et sans poignée) , elle offre un rapport qualité-prix à faire pâlir un rouge-gorge qui se situe par exemple à moitié prix de la FX3. Elle comprend de nombreux éléments présents dans les appareils haut de gamme de la marque et se révèle être un outil suffisamment professionnel pour les cinéastes à en devenir. Mais ce boîtier hybride fait bien entendu aussi le job comme appareil photo sans miroir. Et pour ceux qui détiennent déjà un appareil photo Alpha avec monture E, sachez que les optiques sont ici compatibles avec le FX30.

Une caméra robuste et compacte !

Le FX30 est doté d’un châssis robuste composé d’un alliage en magnésium léger et d’une poignée ferme et confortable. Avec ses dimensions compactes de 84.5 x 77.8 x 129.7mm et son poids léger de 562 gr (sans batterie, objectif et poignée) , elle permet une excellente prise en main pour vos longues heures de tournage et facilite les photos à main levée.

Un nouveau capteur qui fait des merveilles.

Mais l’une des grandes nouveautés de ce modèle réside dans son nouveau capteur CMOS APS-C BSI Exmor R de 20,1 Mpx au fameux format Super 35mm pour la vidéo, ou de 26 mégapixels (effectifs) pour les photos, rien que ça. Il offre une superbe résolution à vos images et une faible profondeur de champ. Il permet aussi de sur-échantillonner une image en 4K sans la recadrer à partir d’un enregistrement 6K en gardant des gradations naturelles et des couleurs réalistes grâce au moteur de traitement BION XR.

Le capteur propose une dynamique de plus de 14 IL en Log, avec une plage de sensibilités qui va de 100 à 32 000 ISO (de base, le boîtier propose deux paliers avec 800 ISO et 2500 ISO). Bien entendu, ce n’est pas aussi performant que l’œil humain, mais grâce à une dynamique étendue et une excellente gestion du bruit que propose Sony, la captation des zones sombres et des zones claires permettent lors du développement de retrouver des couleurs et des textures superbes.

La FX-30 vous permet de réaliser des enregistrements en 4K Super 35mm en sur-échantillonnant en 6K jusqu’à 60 im/s, en 4K 120 im/s et en 1080p à 240 im/s. L’encodage peut être réalisé en 4:2:2 sur 10 bits en interne, ou via le port HDMI Type A en 4K RAW en 16 bits avec une résolution de 4672 x 2628 [16:9] vers un enregistreur externe. Le Raw ou fichier brut, est le négatif numérique qui vous permet de retravailler vos fichiers sur différents programmes de retouches comme Photoshop par exemple. 

Image: Richard Sibley


Mais encore …

Ce modèle intègre également plusieurs profils comme le S-Cinetone, le profil de Sony, qui permet, directement depuis la caméra et sans étalonnage en post-production, d’obtenir des couleurs et des teintes identiques à celles du cinéma. Le profil Log, qui demande moins de ressource que le RAW, est disponible avec les modes Cine EI, Cine EI Quick et Flexible ISO (S-Log 3). Le mode Cine EI offre une grande latitude et la meilleure qualité d’image possible. Le mode Cine EI Quick adapte automatiquement l’ISO de la caméra à la situation alors que le mode Flexible ISO permet une grande flexibilité dans les réglages d’exposition.
Pour enregistrer vos films et images, ce modèle accueille les cartes SDXC, les cartes CFExpress et deux nouvelles cartes pros CFexpress Type A (CEA-G320T et CEA-G640T) qui permettent des vitesses de transferts fulgurantes et des capacités de stockage jusqu’à 640Go (cartes qui peuvent coûter jusqu’à plus de CHF 1000.-).

Quant à la durée de la batterie rechargée pleinement, elle vous assurera 2 heures d’utilisation avant de passer par la case recharge. Notons que grâce au système de refroidissement du FX30 et à son alimentation stable, l’appareil chauffe moins que le précédent modèle. Un confort indéniable lorsque que vous filmez à la main.

Un menu très complet.

Venons-en au menu ! Via la molette de l’appareil, pendant la prise de vue, et à travers l’écran LCD tactile HD à angle variable, vous pourrez parcourir rapidement différentes fonctions que vous utilisez fréquemment comme par exemple la vitesse d’obturation. L’affichage du menu principal peut être assigné à un bouton personnalisé pour pouvoir vérifier et modifier rapidement les paramètres avant la prise de vue. Notons que la FX30 propose deux menus principaux distincts, l’un pour la vidéo et l’autre pour la photographie. C’est très complet, mais ça demande quand même un peu de connaissance pour ne pas s’y perdre.


Une excellente stabilisation d’image.

À propos de la mise au point de l’auto-focus, elle peut être automatique stable et flexible pour élargir les situations de prise de vue. Sony ici encore fait dans la qualité et offre l’un des meilleures AF sur le marché. L’AF longue portée assure ainsi le suivi du sujet en temps réel basé sur la reconnaissance du sujet par l’IA de Sony. Pour une mise au point précise sur le visage ou les yeux d’humains ou d’animaux, vous pouvez compter sur la mise au point automatique Eye AF. C’est très efficace même si elle ne propose pas encore le suivi d’un véhicule comme le fait déjà la concurrence. La FX30 possède aussi un mode actif qui permet une bonne stabilisation d’image en résolution 4K pour les tournages à la main. Ce mode de stabilisation d’image à 5 axes utilise un capteur gyroscopique de précision et un système de compensation optique. La fonction Focus Map, quant à elle, vous donne la possibilité de visualiser le plan de netteté/profondeur de champ.

Bien entendu, ceux qui souhaitent encore une meilleure stabilité de l’image peuvent utiliser un gimbal. D’ailleurs, le FX30 possède plusieurs connecteurs pour brancher vos appareils externes comme le connecteur HDMI de type A, le connecteur USB Type-C, le Multi/MIcros-USB, micro et casque. La FX30 possède aussi un carter supérieur plat avec cinq trous filetés pour y installer différents accessoires comme une cage par exemple.

Aussi disponible en kit.

Mais ce modèle est aussi vendu en kit au prix de CHF 2800.- et intègre une poignée XLR qui possède deux entrées audio XLR pour vous permettre de connecter plusieurs périphériques audio externes afin d’enregistrer le son en haute qualité. Vous pouvez également rajouter d’autres accessoires sur cette poignée comme un moniteur externe ou une batterie. Un outil qui peut vite devenir indispensable.

Grâce notamment à son nouveau capteur Super 35, son excellente ergonomie et ses nombreux profils d’images, la caméra FX30 CineLine de Sony est une caméra fiable et très complète, qui permet de réaliser des films, des clips ou autres comme un véritable professionnel pour un prix très abordable (boîtier nu sans objectifs et poignées). On ne peut que la recommander à celles et ceux qui se lance dans la réalisation.

Note : 4,5 / 5

A propos Claude Talaber

Voir aussi...

Google Maps s’offre un petit lifting

Google est en train de lancer une mise à jour pour Maps sur Android, proposant …

« Les fantômes » au cinéma !

Hamid est membre d’une organisation secrète qui traque les criminels de guerre syriens cachés en …

« Karaoké » au cinéma !

Bénédicte est une célèbre chanteuse d’opéra. Durant une soirée alcoolisée, elle tient des propos critiques …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *