Home / Games / Preview : MultiVersus

Preview : MultiVersus

Loin des productions habituelles que sont les incontournables Mortal Kombat ou encore Injustice, Warner Bros Games semble vouloir s’attaquer et revendiquer sa part du gâteau dans un domaine que seul Nintendo domine actuellement avec Smash Bros, en proposant dès le mois de juillet en bêta ouverte son Free to Play MultiVersus. Disponible depuis le 19 mai au travers d’une Alpha privée, nous avons pu mettre la main sur cette production, et honnêtement, c’est une vraie bonne surprise.

Après une apparition timide en 2021, histoire d’éviter tout rapprochement avec la célèbre franchise de Nintendo, MultiVersus s’est enfin laissé approché. Et le moins que l’on puisse dire est que le plaisir de jeu est direct. Si le principe du Platform Fighter reste inchangé, une arène, des combos, du Smash, le tout pour être le premier à éjecter son adversaire de l’arène, ce qui fait réellement le charme de ce Multivers c’est bien sa patte graphique cartoonesque et mignonne qui respecte fidèlement le casting original qui vient piocher ci et là dans l’univers de Warner Bros. De Batman à Taz, en passant par Sammy ( Scooby Doo) à Arya Stark ( Game of Thrones) ou encore de Grenat à Tom et Jerry, tout y est pour que chacun puisse trouver et s’amuser avec son ou ses personnages fétiches. Dire que la réserve est presque infinie est un euphémisme sachant que la Warner possède énormément de licences. 

Mais pour cette Alpha nous avons eu droit à 15 personnages ( rooster final? ) dont certains étaient disponibles uniquement contre la monnaie virtuelle ( Gold ) gagné en remplissant divers objectifs ou en augmentant votre niveau de profil, système qui vient récompenser le joueur tout au long des différents affrontements qu’il mène. Parce que oui Multivers est belle et bien un Free to Play, et embarque avec lui tout les codes et mécaniques disponibles pour ce type de production qui viennent en permanence récompenser le joueur mais également l’inciter à passer à la caisse, avec divers ajouts en règle générale cosmétique. 

D’ailleurs sur ce point nous n’avons pas d’informations concrètes, puisque la boutique en jeu n’était pas disponible, donc impossible à l’heure actuelle de savoir, l’importance ou l’influence qu’elle aura sur le jeu. Seul le pass de combat de la saison 1 était disponible et nous à permis de nous faire une petite idée de ce qui pourrait nous attendre avec des récompenses gratuites mais également payantes. Mais pas de panique, seul du cosmétique, bonus ( XP par exemple ) ou autre animations optionnelles se débloque via ce pass. En somme logique et rien d’inquiétant pour l’instant. Espérons que Player First Game et WB garde un bon équilibre entre free et payant sous peine d’être rapidement pénalisé par les joueurs.

Mais revenons sur l’aspect principale du jeu, ce qui reste à mon sens le plus important, le gameplay et la prise en main. Comme dit plus haut, le principe de base du Platform Fighter reste inchangé et donc la prise en main est rapide. Ce type de jeu est fait pour que tout un chacun puisse s’amuser instantanément et c’est bien le cas ici. Sans compter sur le tutoriel complet disponible des le lancement. La ou MultiVersus risque réellement tirer son épingle du jeu et donc de ce différencier, réside dans la synergie entre les personnages et le combat en équipe. Bien que les modes 1VS1 et chacun pour soi ( à 4 joueurs) sont disponibles, c’est bien le mode 2VS2 qui marque le plus.

Bien entendu lors de cette Alpha, le mot d’ordre était de testé, mais en y regardant de plus près, le titre dévoile tout son potentiel en équipe. En effet chaque personnage ce distingue dans une catégorie ( cogner, tank, soutien, mage et assassin). En disant cela on comprend rapidement que la construction d’une bonne équipe peut alors s’avérer bénéfique. Cet aspect s’accentu avec le fait que chaque personnages possèdent une ou plusieurs techniques qui peut partager ou aider. Par exemple l’habitabilité de Wonder Woman qui permet de placer un bouclier sur elle pour se protéger peut se transmettre à son coéquipier, ou encore son lasso de vérité qui peut a la fois frapper et vous extraire d’une situation délicate. L’exemple le plus parlant est celui de Chien-Renne, personnage créé pour le titre, qui peut en permanence se lier avec son coéquipier et l’empêcher avec le bon timing de sortie de l’arène et donc perdre une vie. Le sandwich de Sammy peut soigner, batman peut rendre invisible etc.. De plus en augmentant le niveau du personnage, il est possible de débloquer des atouts qui viennent améliorer les compétences et celles du groupe. En espérant que les développeurs gardent un certain équilibre avec la multitude de possibilités.

Lors de nos nombreuses parties, MultiVersus était très stable lors de cet Alpha, la recherche de joueurs et le netcode ont fait leurs job, sachant que le titre est cross play/cross save et c’est clairement en adéquation avec son côté Fun, nerveux, accessible et fluide. On notera quand même l’absence d’un mode local. Est-ce voulu ? pour uniquement se concentrer sur les serveurs? A surveiller. Mais une chose est sur c’est qu’en l’état ce MultiVersus a été une agréable surprise on attend de voir comment il va évoluer en terme de contenu et surtout au niveau de sa boutique et des micro-transactions puisque je rappel que MultiVersus sera Free-to-Play et disponible sur PC, Xbox et PlayStation.

Verdict : Hypé.

A propos cedric

Voir aussi...

Elden Ring, son réalisateur veut garder la tête froide

Déjà distingué par les joueurs et la presse, Elden Ring vient d’obtenir deux nouveaux prix le consacrant …

Quantum Summit 2022, ce qu’il faut en retenir

L’édition 2022 du Quantum Summit a permis à IBM d’annoncer des avancées importantes dans le …

The Last of Us: nouvelle bande-annonce pour la série

La série The Last of Us se dévoile un peu plus via une nouvelle bande-annonce. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *