Home / News / Après l’eSIM, voici venir l’iSIM

Après l’eSIM, voici venir l’iSIM

Si vous pensiez déjà être à la pointe de la technologie avec votre eSIM, sachez qu’elle n’est plus vraiment d’actualité. Alors que l’eSIM commence à peine à se démocratiser, son successeur est déjà en bonne marche. Thales et Qualcomm se sont lancés en pionniers lors du Mobile World Congress en annonçant la venue de l’iSIM.

Cette version améliorée de l’eSIM qui présente de nombreuses avancées en matière de réseau mobile est déjà disponible pour certains smartphones. La disparition de la carte SIM telle qu’on la connaît est plus que jamais imminente. 

Depuis quelques années, la carte SIM classique s’est vue reléguée au second plan, car considérée obsolète.

Comme l’eSIM qui ne nécessite pas d’installation dans un tiroir dédié, l’iSIM n’est pas logée dans le téléphone, mais plutôt directement sur le processeur de l’appareil. Les fabricants de smartphones en ressortent gagnants, parce qu’ils peuvent gagner un espace précieux dans la structure du téléphone.

Contrairement à ce que vous pourriez penser, la présence de l’iSIM n’entraine aucune variation de la taille du SoC qui la supporte. Les utilisateurs ont également à y gagner, car cette technologie novatrice permet de mettre à leur disposition des appareils plus compacts.

Les concepteurs profitent aussi de cette innovation du fait qu’elle peut être utilisée dans le développement d’objets connectés de plus en plus petits. Ils seront moins longs à être mis sur le marché en raison du travail supplémentaire de montage qui est évité.

L’espace économisé en dématérialisant la carte SIM permet d’augmenter la taille de la batterie pour fournir des smartphones avec une meilleure autonomie. L’intégration de l’iSIM aux téléphones permet pareillement de réduire légèrement la consommation d’énergie pour une autonomie encore meilleure.

Du côté des opérateurs mobiles, il n’y a aucun souci à se faire. Comme avec l’eSIM, aucun bouleversement majeur dans leurs infrastructures ne sera nécessaire pour pouvoir permettre à leurs utilisateurs de profiter de l’iSIM.

La nouvelle technologie de l’iSIM a été présentée au public suite à une collaboration du français Thales avec Qualcomm qui est spécialisé dans le développement de SoC. Ce qui n’était qu’un projet il y a encore quelques mois est devenu un travail qui bénéficie de la certification GSMA.

Thalès a récemment expliqué dans un communiqué officiel : « Tout comme l’eSIM de Thales, la nouvelle iSIM est entièrement conforme à la norme GSMA “Remote SIM Provisioning” ; ce qui signifie que ses abonnements peuvent être gérés à distance ». Les deux firmes ont donc désormais la possibilité de déployer leur fameuse iSIM sur les appareils qui intègrent une puce Snapdragon 8 Gen 2 de Qualcomm.

Fort heureusement, ce SoC est déjà prévu pour être présent dans de nombreux téléphones sous Android disponibles en 2023. Samsung devrait être la première marque à proposer un téléphone haut de gamme doté de l’iSIM avec le Galaxy S24.

Selon les prévisions, plus de 488 millions d’appareils équipés de la technologie conforme à l’iSIM seront mis en circulation d’ici à 2025.

A propos rivera

Voir aussi...

Les constructeurs chinois de smartphones montent en gamme

À Barcelone, Xiaomi et Honor ont dévoilé leurs nouveaux smartphones haut de gamme, marquant un …

Google, de l’IA pour aider les journalistes

Google investit massivement dans des outils de génération automatique de contenus pour les éditeurs de …

Google: Message à la sauce Gemini et textes avec IA pour Android Auto

Lors du MWC, des mises à jour pour Android ont été annoncées, introduisant notamment de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *