Home / Android / Avis – Google Pixel Watch 2

Avis – Google Pixel Watch 2

Après nous être penchés sur le nouveau smartphone de Google, le Pixel 8 Pro, au tour de la refonte de la smartwatch du géant du net, la Pixel Watch 2 de passer par la case test. Une jolie montre qui a du potentiel, mais qui reste perfectible…

La même, mais en mieux

Il ne faudra pas chercher du côté d’une refonte du design avec la Pixel Watch 2. La formule qui avait bien marché l’an dernier revient, avec une amélioration des performances que l’on doit à la mise à jour de ses composants internes ainsi qu’au logiciel l’animant.

Le boîtier est maintenant réalisé en aluminium recyclé et perd 5 grammes sur la balance, pour un poids de 31 grammes. La montre dispose d’un écran de 41 mm, Amoled, 320 ppp, verre Gorilla Glass 5 et luminosité de 1000 nits. Si la Watch 2 se distingue de son aînée, c’est par ses éléments internes. Elle embarque une puce Qualcomm SW5100 accompagnée de 2 Go de RAM et inclut 32 Go de stockage. Côté mesures, Google évoque l’intégration d’un nouveau capteur de fréquence cardiaque, annoncé plus précis que celui de la Pixel Watch, auquel s’ajoutent des capteurs d’activité électrodermale, de température et autres électrodes pour réaliser des ECG au poignet. Ces éléments sont surtout associés à de nouveaux algorithmes qui s’invitent dans la montre, lui permettant par exemple de proposer à l’utilisateur de réaliser des exercices respiratoires lorsqu’elle détecte des pics de stress. Le tout accompagne Wear OS 4, nouvelle version du système d’exploitation maison de Google. Outre des mesures de santé et du sommeil annoncées plus précises, et un tracking des activités sportives supposé gagner en finesse à l’aide des technologies de Fitbit, ce sont des options liées au quotidien que la Watch 2 entend améliorer. L’affichage des notifications gagne en clarté, Google Assistant est disponible et un mode Always-on permet de garder l’essentiel à l’œil durant la journée. Mountain View annonce une autonomie de 24 h lorsque l’Always-on Display est activé, à l’aide d’une batterie de 306 mAh (contre 294 mAh pour celle de la Pixel Watch de première génération).

À l’utilisation

Au quotidien, il faudra encore que Google peaufine sa copie pour que tout soit au top. On note encore une autonomie trop juste, s’élevant au mieux à une journée, là où les montres de Huawei tiennent 5 journées. La smartwatch est par contre parfaitement fluide, épaulée par une molette à retour haptique très agréable à utiliser pour commander une interface dotée d’un effet d’inertie. Une courte, mais forte impulsion de rotation sur la couronne fait par exemple défiler d’un coup et en toute fluidité la liste des applications jusqu’en bas. L’écran Amoled est lisible en presque toutes circonstances grâce à sa luminosité de 1000 nits, une caractéristique inchangée par rapport à la première génération. Livré avec un bracelet sport en fluoroélastomère en taille S et L, la Pixel Watch 2 peut être habillée par d’autres modèles en options, commercialisés entre 59 et 209 euros selon leur style et matériau utilisé. Au dos de la montre, le système de recharge évolue. Dépourvu d’un système par induction, le connecteur bénéficie maintenant d’un détrompeur magnétique qui évite de mal positionner les quatre minuscules bornes. De quoi éviter les mauvaises manipulations de connexion et s’apercevoir lorsqu’on récupère sa montre que celle-ci ne s’est pas chargée. Le procédé reste toutefois moins pratique qu’un système à induction, plus intuitif.

La montre permet de prendre les appels, à condition d’avoir son mobile à proximité pour la version Wi-Fi testée (une version 4G est disponible moyennant finance supplémentaire), et l’écran permet de répondre à des textos WhatsApp malgré sa petite taille. Un appui sur la couronne affiche l’intégralité des applications installées sur la montre sous forme de liste. En faisant la même chose sur le bouton situé juste au-dessus de la couronne, l’interface montre uniquement les dernières applications ouvertes. Enfin, un appui long sur ce même bouton déclenche Google Assistant. La Pixel Watch 2 se positionne aussi comme une montre de sport et de santé, notamment grâce à la multiplication des capteurs à l’arrière. Il est désormais possible de réaliser un électrocardiogramme complet en posant son doigt sur la couronne pendant 30 secondes. Elle sait aussi détecter les chutes pour prévenir les secours et ses contacts d’urgence, mais aussi les moments de stress.

C’est certainement l’intégration de Fitbit, propriété de Google depuis 2020, qui séduira le plus les sportifs. La Pixel Watch 2 peut être reliée à un compte Fitbit pour servir de collecteur de données, comme les bracelets et montres de la marque. Nous l’avons utilisée durant notre test sur plusieurs sessions de marche, les résultats ont été satisfaisants. Google offre 6 mois d’abonnement premium pour tirer parti de Fitbit, après quoi il faudra passer à la caisse à nouveau. Dommage, surtout pour les plus sportifs.

Un essai concluant

Au final, cette Pixel Watch 2 nous a séduit, légère et bien conçue, elle s’intègre parfaitement dans l’écosystème Android pour les utilisateurs de smartphones animés par le petit droid vert. Reste que l’autonomie, perfectible, et l’intégration de Fitbit, dont il faudra maîtriser toutes les données en plus de payer un abonnement en sus après les 6 mois d’essai Premium offert pourrait être mieux pensée.

Pour les intéressés, la montre est disponible à partir de 479,99 $ sur le Store de Google. Un tarif plus élevé que l’an dernier, mais qui se justifie par une bonne mise à jour de la montre connectée.

A propos rivera

Rédacteur en chef et journaliste RP, ma passion pour les jeux vidéo et la technologie ne faiblit pas depuis mon adolescence, qui me semble pourtant bien lointaine. Un recul cependant intéressant, puisqu'il me permet de jauger les nouveautés avec un regard plein d'expérience, couplé à une envie d'écrire de tous les jours.

Voir aussi...

Larguez les amarres avec la mise à jour Voiles Maudites de Pirates des Caraïbes

La franchise Pirates des Caraïbes jette l’ancre dans Fortnite Battle Royale et hisse les Voiles Maudites ! …

Une date de sortie pour le RPG bac à sable Streets of Rogue 2

Partez pour une expédition créative au cœur d’un bac à sable immersif offrant des possibilités …

Devolver dévoile Forestrike, un jeu de kung-fu tactique par l’équipe derrière Olija

Spécialiste des arts martiaux, Yu se lance dans un grand périple à travers le pays …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *