Home / Games / Avis – Mario Strikers battle league football 

Avis – Mario Strikers battle league football 

On pensait cette licence reléguée aux oubliettes, mais c’était sans compter sur le talent des studios derrière la firme nipponne. 15 longues années après la version Wii, la vision totalement arcade des jeux de football à la sauce Mario débarque sur Nintendo Switch afin de nous faire passer des heures de pure folie entre potes cet été. Disponible depuis le 10 juin, Mario et ses amis sont de retour sur les terrains avec un opus très axé et construit pour le multijoueur en ligne apportant dans sa besace quelques subtilités au niveau de son gameplay.

Les fans de la marque sont habitués aux différentes déclinaisons sportives qu’offre Nintendo au fil des générations de machines. Du golf au tennis en passant par les jeux olympiques, le plombier moustachu et sa bande ont permis à tout un chacun de se lancer et de découvrir de façon totalement ludique le monde sportif grâce à des titres arcades face aux productions plus typées simulations.

Mario Strikers reprend de ce fait les bases des précédentes éditions, à savoir un jeu de foot avec 2 équipes de 4 joueurs contrôlable et un gardien géré par l’IA  à la sauce Mario ou tout est permis, tacles à tout va, utilisation d’objets ( bombe, peau de banane, champignons) le tout sans aucunes règles, enfin si une, marquer le plus de but que son adversaire. Bref à la manière d’un Mario Kart, le but est bien entendu le fun.

Côté gameplay, les habitués seront en terrain connu, le titre repose toujours sur ses bases avec les tacles, les passes et les tirs ( chargé si on maintient la touche tir ) pour les commandes de bases, mais c’est sans compter sur l’approche plus technique qu’offre le studio Next Level Games afin d’offrir plus de profondeur à l’ensemble du titre. De ce fait, la notion de parfait entre en jeu. Pour ce faire il faut avoir le bon timing pour réaliser des tacles parfait, des tirs parfait, des passes directes parfaites ou encore des dribbles parfait, ce qui a pour but d’offrir au joueur un mini boost pendant un laps de temps. S’ajoute à cela les passes libres, en maintenant la touche L lors de votre passe, qui de base est automatiquement a destination d’un coéquipier, afin de viser une zone du terrain pour tromper l’adversaire et prendre l’avantage lors d’un pressing, ou encore les tacles assistés, qui consiste à envoyer un coéquipier sur l’adversaire pour récupérer la balle. Le tout sous la protection d’une jauge d’endurance afin d’empêcher tout abus lors des matchs.

Mais ce n’est pas tout, les frappes spéciales laissent place aux hyper frappes. Lors de vos rencontres, aléatoirement un orbe S apparaît sur le terrain, la récupération de cet orbe offre la possibilité de réaliser des hyper frappes uniques à chaque personnage, le vrai plus de cet opus. Pour ce faire, un QTE prend le relais après avoir chargé son tir. Son but est de viser la partie bleue dans une jauge à 2 reprises pour une réalisation parfaite. Une fois réussi, se lance alors une cut-scène, encore une fois, unique à chaque personnage, à la manière d’un Captain Tsubasa ( Olive et Tom) qui montre son joueur réaliser une frappe puissante. La frappe de Mario par exemple brûle l’adversaire sur son passage, celle de Peach charme ses adversaires etc… Bien réalisé ses frappes offrent un avantage sur le déroulement du match car elle compte double.

Bref un ensemble d’ajouts bienvenu qui ajoute une profondeur à l’ensemble mais surtout une progressivité pour ceux et celles qui souhaitent maîtriser le terrain. 

Bien entendu, tous ses ajouts et subtilités de gameplay peuvent être apprises dans le mode tutoriel bien fourni et complet, afin de ne pas laisser les nouveaux joueurs sur le banc de touche.

L’aspect tactique et technique que ce Mario Strikers s’offre dans cette édition Switch passe également par le choix des protagonistes qui composent votre équipe. Chaque personnage, aux nombre de 10 de la famille Mario, sans oublier Donkey Kong possède des aptitudes réparties dans force, vitesse, tir, passe et technique. Bowser possède plus de force et est meilleur au tir mais moins véloce comparé à Toad qui est plus rapide et meilleur en passe par exemple, ce qui donne une dimension plus stratégique lors du choix de nos coéquipiers ainsi que leur position sur le terrain.

Pour terminer, s’ajoute à cet aspect tactique global du titre, la gestion de l’équipement. Au-delà d’offrir une couche cosmétique, l’équipement achetable via la monnaie in-game, augmente ou diminue les attributs. De quoi renforcer la préparation de son équipe avant chaque matchs.

Ok, c’est bien beau tout ça mais en jeu ça donne quoi?

Cet édition de Mario Strikers battle league football offre de très bonne sensations et est très bien calibrée pour passer des soirées de pure fun entre pote que ce soit en local ou en ligne. La prise en main et en particulier sa maîtrise demandera un peu d’adaptation mais le plaisir reste direct. A l’œil Mario Strikers est très agréable et on notera le soin apporté aux différentes animations et célébrations que ce soit en mode portable ou docké. Ceci dit, tout n’est pas parfait, et le premier point qu’on note est le côté très brouillon des matchs. Pourtant le chaos est bien là marque de fabrique de cette série mais il est vrai que certaines parties peuvent devenir rapidement illisibles avec tout ce qui se passe à l’écran. 

Le deuxième point, qui pour moi reste le plus important, est le contenu léger au lancement. Bien que Nintendo se soit déjà exprimé sur ce point et que le studio à déjà annoncé divers ajouts par la suite, Mario Strikers n’offre que 10 personnages de la famille Mario, que 6 arènes et que 3 modes de jeux, à savoir match rapide, coupes ( divisés en 6 championnat de 4 matchs ) et le club Strikers. Ce dernier mode est la partie en ligne qui permet de créer ou rejoindre un club et de réaliser divers match et ainsi grimper dans un classement au travers de différentes saisons.

En bref, ceux et celles qui souhaitent s’amuser seul face à l’IA sont un peu laissés de côté une nouvelle fois, une tendance retrouvée dans les divers titres majeurs de la firme.

A propos cedric

Voir aussi...

Elden Ring, son réalisateur veut garder la tête froide

Déjà distingué par les joueurs et la presse, Elden Ring vient d’obtenir deux nouveaux prix le consacrant …

Quantum Summit 2022, ce qu’il faut en retenir

L’édition 2022 du Quantum Summit a permis à IBM d’annoncer des avancées importantes dans le …

The Last of Us: nouvelle bande-annonce pour la série

La série The Last of Us se dévoile un peu plus via une nouvelle bande-annonce. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *