Home / Games / Avis – Street Fighter 6

Avis – Street Fighter 6

La sortie d’un nouveau Street Fighter est toujours un événement dans le monde du jeu vidéo. Initié ou non, le simple fait d’entendre ce nom, fait écho au plus profond de nous et nous ramène à notre enfance et aux heures de gloire de la bande d’arcade. Bref, Street Fighter à lui tout seul est une vraie curiosité pour certains mais également le début d’une nouvelle ère de défis, de combats et surtout de compétitions pour d’autres. Après un Street Fighter V qui a connu des hauts et des bas avec, entre autres, le départ de son producteur, ce nouvel opus à t-il réussi son objectif ? À savoir se renouveler et franchir une étape tout en gardant les bases qui ont fait de Street Fighter la référence du genre. 

Avant-propos : Ce test a été réalisé sur PlayStation 5 avec un code éditeur sur un écran permettant le 120 Hz afin d’avoir l’input lag le bas possible et bien entendu à la manette.

Tournés vers la compétition, les titres références des jeux de combats essaient à chaque nouvelle édition de se renouveler, sans trop bousculer les fondamentaux, souvent résigner à ne pas trop bouger le gameplay de base. Mais il est vrai que depuis quelques années maintenant, au vu de la popularité grandissante des événements de VS fighting en tout genre, de plus en plus adeptes souhaitent se lancer dans l’aventure. C’est sur ce point que Capcom s’est efforcé à faire le renouveau de sa franchise. 

Un titre plus accessible tout en étant toujours aussi pointu en termes d’expérience pour le pur VS. De ce fait, les développeurs se sont appuyés sur ce qui a déjà été fait par le passé pour proposer un gameplay et une prise en main plus moderne. De ce fait et sans restriction, chaque joueur qui tente l’expérience pourra à tout moment choisir entre deux types de gameplay et s’y adapter. Classique, connu depuis plus de 30 ans et basé sur six boutons (poings/pieds, faibles, moyens et forts), Moderne pour les joueurs débutants avec une approche simplifiée basée sur quatre boutons (attaque faible, moyennes, fortes et attaque spéciales) ainsi que les combos automatiques. En ce qui concerne la prise en main Dynamique, elle n’est réservée que pour le hors-ligne et est présente juste pour permettre de s’habituer avec ce nouvel opus.

Toujours concernant le gameplay, Street Fighter 6 intègre une nouvelle mécanique qui deviendra au fil de votre apprentissage indispensable. Je parle ici de la jauge Drive. Pour faire simple, cette jauge Drive est au centre du gameplay de ce Street Fighter et offre diverses possibilités en combat. Bien entendu, comme toute jauge, elle diminue à l’utilisation au point de vous rendre presque vulnérable (état de burnout) et a contrario augmente automatiquement si elle n’est pas sollicitée. Mais alors, elle sert à quoi ? Bah, c’est simple, tout d’abord, elle offre la possibilité de placer les Overdrive Arts, les coups spéciaux améliorés. Ensuite, elle offre la possibilité de faire du Drive Rush, il s’agit d’un dash qui permet de vous projeter vers votre adversaire et de réduire les inputs et donc de continuer d’enchaîner vos attaques. Cette jauge possède également des capacités défensives à commencer par le Drive Impact. Permet de renverser le cours d’un match en arrêtant net le combo de votre adversaire et ouvrant par la même occasion sa défense. Hyper efficace dans les coins, mais cela demande bien entendu de l’entraînement. Et pour finir le Drive Parry. Vous l’aurez compris, c’est pour les parades. Cette mécanique fait son grand retour depuis Street Fighter 3 et peut offrir, si bien réalisé, un retournement de situation bien placé. 

Voilà pour le gameplay, bien sûr l’ensemble est et reste hyper fluide et cet opus offre une prise en main rapide pour un maximum de plaisir, qu’on soit débutant ou vétérans, tout en gardant cette progressivité particulière à la franchise pour permettre au titre de vivre dans le temps et offrir de jolis combats une fois maîtrisé. Plaisir, partager avec un rooster particulièrement réussi en termes de diversité. Bien entendu, on retrouve quelques têtes connues comme Ryu, Ken ou encore Chun-li, mais c’est sans compter sur le retour de Dee Jay et six petits nouveaux. Mention spéciale pour Lily ou encore Jamie. Ce qui porte le Rooster de ce Street Fighter à 18 combattants. C’est sans compter sur le season pass déjà annoncé et disponible à l’achat pour l’ajout de nouveaux personnages. 

Toujours dans l’optique d’attirer plus de joueurs, débutants ou initiés, Street Fighter 6 propose un mode totalement solo, le World Tour. Nous sommes ici, invités à parcourir un monde (semi-ouvert) afin de devenir un maître en Arts Martiaux. À l’instar de Dragon Ball Xenoverse, votre avatar (créé via un éditeur offrant de grandes possibilités) rencontre les personnages de la licence afin qu’ils puissent nous apprendre leur technique de combat en devenant notre mentor. Tout se passe au travers d’un système similaire au RPG avec une jauge d’expérience et d’amitié gagnée après chaque combat. Les combats se déroulent dans les rues, en tournoi ou encore contre des gangs. Le World tour maintient le joueur grâce aux quêtes principales et secondaires ou encore mini jeux disponibles dans le but d’être le plus puissant. Ce mode offre également la possibilité d’acheter divers objets cosmétiques afin de rendre son personnage unique. Plaisant et agréable à faire, World Tour permet de souffler entre deux combats intenses.

Au côté du World Tour, se tient le Batlle HUB, le nouveau mode en ligne communautaire de ce Street Fighter 6. Le mode ou tous les combattants se donnent rendez-vous pour s’affronter. Ici, on reprend son avatar, on choisit son serveur et on se dirige vers le HUB. Représentant une grande salle avec des bornes d’arcades partout, le battle HUB donne la possibilité de s’affronter en match amical, classé, extrême (avec des règles spécifiques) mais aussi de participer aux tournois et autres événements disponibles. Il existe même des bornes d’arcade sur lesquelles ont peu joué à Final Fight ou encore à l’incontournable Street Fighter. De plus, et comme pour le World Tour, on peut se refaire une beauté et acheter divers objets cosmétiques. Mais la petite originalité de ce Battle HUB est la possibilité de faire des affrontements d’avatars. Oui oui, votre avatar directement en combat avec ou sans les techniques que vous avez durement gagnées dans le monde ouvert. Bref de s’amuser sans arrêt. Dernière petite chose, il y a aussi un grand écran sur lequel on peut voir certaines rencontres. La classe.

Pour terminer, on retrouve dans le Fighting Ground les différents modes plus classiques des jeux de combats, à savoir le mode arcade (pour faire l’histoire de chaque personnage), diverse mode pour l’entraînement, avec un tutoriel, un guide et des défis, le classique versus en 1vs1 ou contre L’IA, les combats extrêmes avec des règles bien spécifiques un peu comme Mortal Kombat et en ligne avec salon de combat, match amical et classé.

Street Fighter 6 revient en force sur cette génération, et met tout le monde d’accord, en attendant la concurrence. Mais à l’heure actuelle, il est bien le jeu de combat à faire et à posséder. Capcom a réussi la transition et propose là un titre complet, très bien huilé, avec un gameplay et une prise en main directe pour un maximum de plaisir. Bref, et que dire de la pâte graphique encore une fois unique qui offre à l’écran un rendu particulièrement joli et agréable à l’œil et en plus très solide et très fluide. En résumé, de quoi passer cet été sur le canapé ou en ligne, entre amis ou en compétition. Le VS Figthing retrouve un nouveau souffle sur cette nouvelle génération.

A propos cedric

Voir aussi...

Persona 5 Tactica se dévoile un peu plus dans un nouveau trailer

Cette vidéo permet aux fans de découvrir sous un nouveau jour les personnages principaux de …

The Last Oricru – Final Cut, une mise à jour qui révolutionne le jeu

Disponible sur console et PC, The Last Oricru – Final Cut ajoute une foule de nouvelles fonctionnalités …

Lancement mondial pour Top Troops

Top Troops transporte les joueurs dans le Royaume coloré de la Baie du Roi, où deux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *