Home / Android / Avis – Samsung Galaxy Z Flip 5

Avis – Samsung Galaxy Z Flip 5

Le fabricant coréen revient sur le devant de la scène avec un nouveau modèle Flip, cinquième du nom. Au menu, une nouvelle charnière permettant au smartphone de se fermer complètement et un écran externe agrandi. De quoi relancer l’intérêt pour le pliable de la marque ? C’est ce que nous allons voir…

L’évolution est en marche

Attendu sur le marché des smartphones pliants, le Flip 5 apporte un peu de fraîcheur au segment. La nouvelle charnière en forme de goutte d’eau permettant enfin de le fermer sans laisser d’espace visible et le nouvel écran externe, plus grand, en sont les principales nouveautés. Pour le reste, la fiche technique s’inscrit dans la continuité de l’évolution du modèle précédent. Son écran intérieur conserve une diagonale de 6,7 pouces, en proposant une luminosité plus élevée et sa puce Snapdragon adopte la version 8 Gen 2. Pour ce qu’il en est de son bloc photo et de la batterie, Samsung conserve des caractéristiques identiques à celle de Z Flip 4. Samsung apporte par contre une certification IPx8, ce qui permet au mobile de résister à l’eau.

Son châssis est composé d’aluminium Armor, son écran externe est protégé par une vitre Gorilla Glass Victus 2 (Victus+ sur le Z Flip 4), et son poids se maintient à 187 grammes. Ses dimensions, une fois déplié, varient à peine : il mesure 165,1 x 71,9 x 6,9 mm, grâce à son ratio d’écran étiré (165,2 x 71,9 x 6,9 mm pour le Z Flip 4), et 85,1 x 71,9 x 15,1 mm lorsqu’il est fermé (84,9 x 71,9 mm pour le Flip 4) ; sa nouvelle charnière ajoute donc un petit millimètre à l’appareil une fois replié. La seconde nouveauté à retenir du smartphone tient à son écran externe. Exit la dalle de 1,9 pouce, présente sur le Flip 4, place à une dalle Amoled de 3,4 pouces, avec une large encoche entourant un double module photo, semblable à celui du Flip 4. Le résultat est très réussi. Pour le reste, rien ne change vraiment. L’écran intérieur, en p-Oled (Polymer Organic Light Emitted Dynamic), conserve la même pliure assez sensible, surtout face à la concurrence actuelle, qui est parvenue à atténuer le renflement au milieu des dalles pliantes. Si l’on excepte ce point, on note des bordures fines (il occupe 85,86 % de l’espace disponible), et un poinçon pour accueillir un appareil photo intérieur. Le lecteur d’empreintes digitales ne déménage pas : il reste situé sur la touche d’allumage du smartphone, à côté de la barre de réglage du volume. S’il faut chercher une nouveauté, c’est du côté de la luminosité maximale de cette dalle, donnée qui contribue à la bonne lisibilité des écrans lorsque les smartphones sont utilisés en extérieur. Sur le Z Flip 5, elle atteint tout de même 1 302 cd/m2 , une valeur très élevée.

Doté de la même puce Snapdragon 8 Gen 2 (for Galaxy, cadencée à 3,36 GHz) que la série Galaxy S23, le Galaxy Z Flip 5 est armé pour satisfaire tant en performances graphiques que pour des usages courants. Avec ses 8 Go de mémoire vive (UFS 4.0), le smartphone est doté d’une puissance aussi élevée que celle des Galaxy S23, et s’avère parfaitement fluide à l’usage. D’ailleurs, le Snapdragon 8 Gen 2 n’a plus grand-chose à prouver. La puce permet au smartphone d’afficher une moyenne d’environ 124 i/s, en oscillant à l’usage entre 103 et 134 i/s, ce qui s’avère plus que confortable, même dans les jeux gourmands en ressources.

Du côté de la photo, rien ne bouge relativement au Z Flip 4. On retrouve ainsi un module photo dorsal identique à celui du Galaxy Z Flip 4, comprenant deux capteurs de 12 mégapixels chacun. Le premier est flanqué d’une optique grand-angle (équivalente à 24 mm, f/1,8) et le second, d’un ultra grand-angle (f/2,2). Le smartphone n’atteint donc pas la polyvalence d’un Galaxy Z Fold ou d’un Galaxy S, qui tous disposent d’un module avec téléobjectif. On vous laisse donc lire le compte rendu du précédent modèle pour ce qui en est de la photo sur ce mobile, qui s’avère identique.

Une belle mise à jour

Pour finir, un petit mot sur l’autonomie du Flip 5, qui conserve la même batterie que celle de son prédécesseur, soit un accu de 3700 mAh compatible avec une charge 25 W. Tout au plus, la recharge est un peu plus véloce, puisque complétée lors d’une charge complète en un peu plus d’une heure un quart. Le mobile est également compatible avec la charge sans fil à 15 W.

Vous l’aurez donc compris, Samsung propose avec ce nouveau modèle une séance de rattrapage face à la concurrence qui maîtrisait déjà la charnière en forme de goutte d’eau, comme sur l’excellent Oppo Find N2 Flip. Cela permet d’avoir un pli à l’écran un peu moins marqué en plus d’une fermeture complète de l’appareil, ce qui est appréciable.

Le Galaxy Z Flip 5 est au final un très bon mobile pliable au format clapet, qui se trouve à partir de CHF 880.- sur le net, en version 256 Go de stockage.

A propos rivera

Rédacteur en chef et journaliste RP, ma passion pour les jeux vidéo et la technologie ne faiblit pas depuis mon adolescence, qui me semble pourtant bien lointaine. Un recul cependant intéressant, puisqu'il me permet de jauger les nouveautés avec un regard plein d'expérience, couplé à une envie d'écrire de tous les jours.

Voir aussi...

Avis – GMKtek NucBox G3 Mini PC

Le GMKtec NucBox G3 est définitivement proposé à un prix attractif pour les utilisateurs débutants, …

Sony présente son kit de nouvelle génération pour les créateurs de contenus : l’appareil vlog ZV-E10 II et l’objectif PZ 16-50mm F3.5-5.6 OSS II

Le nouvel appareil de vlog au format APS-C de la gamme Sony ZV Apporte de …

Nouveaux wearables de Samsung avec fonctions de santé intelligentes

Samsung présente plusieurs wearables assortis à ses nouveaux smartphones pliables : la toute nouvelle Galaxy …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *